Fermer la publicité

La réussite des étudiants avant tout

Loire le 10 juillet 2014 - Béatrice Perrod-Bonnamour - Roannais - article lu 395 fois

La réussite des étudiants avant tout
« Le projet handisport en pleine nature est un témoignage prégnant », a indiqué Salah Khennouf, directeur du Cur (D.R.)

« Notre objectif est d’aider les lycéens à faire un choix d’orientation réfléchi et de leur faciliter l’intégration dans les établissements d’enseignement supérieur » indique S.

Khennouf. Le directeur du Cur se réjouit des relations avec  les entreprises, avec la CCI, Roannais Agglo, la Région Rhône-Alpes « partenaires institutionnels à nos côtés pour dynamiser l’enseignement supérieur au profit du territoire ». D’ailleurs Hervé Pontille, élu à la CCI conforte les propos : « ces liens ont deux vertus : mettre en contact les étudiants avec les entreprises et réciproquement ; et d’insister sur le bienfondé de la bourse aux stages initiés par la CCI ». Romain Bost, vice-président en charge de l’Enseignement Supérieur (Roannais Agglo) s’en félicite.
S. Khennouf a souhaité attirer l’attention sur  le projet Handisport en pleine nature.  Sarah Sekher, en 2e année Administration économique et sociale, chef de l’opération en évoquer les points principaux. « Ce projet né en 2012, nécessitait  56 000 €. Il portait sur plusieurs opérations comme par exemple un trek de 8 jours au Maroc avec 11 personnes en situation de handicap. » S. Sekher signala pour l’occasion qu’un nouveau partenariat venait d’être officialisé avec l’association Solidarité Togo pour l’envoi de matériel scolaire. Elle évoqua enfin les rencontres avec des chefs d’entreprises pour obtenir des subventions et ainsi atteindre les 56 000 € necessaires. Actuellement les étudiants développent l’activité handisport sur le bassin roannais en partenariat avec le club handisport Roannais.
Salah Khennouf signala que le dispositif EAP (Emploi d’avenir professeur) continuait de permettre à des étudiants boursiers qui se destinent à l’enseignement de bénéficier d’un parcours de professionnalisation en finançant leurs études.

Béatrice Perrod-Bonnamour



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide