Fermer la publicité

La réforme des rythmes scolaires commune par commune

Loire le 31 juillet 2014 - La Rédaction - Agglomération stéphanoise - article lu 517 fois

La réforme des rythmes scolaires commune par commune
Cette semaine, Christophe Faverjon, maire parle de la situation à Unieux (D.R.)

Les échanges réguliers depuis plus d'un an ont permis une organisation cohérente du projet en phase avec les projets éducatifs des enseignants.

L’opposition est plus forte à Roche-la-Molière, avec un collectif de parents opposés à la réforme tout comme le nouveau maire mais qui « dans le respect de la loi, va appliquer la réforme ».  Cette semaine, le cas d’Unieux. Entretien avec son maire Christophe Faverjon.


Que pensez-vous de cette réforme ?

Sur le fond, c’est une bonne chose de mieux prendre en compte les rythmes de l'enfant. Mais le ministre s'est, comme on dit, « arrêté au milieu du gué » car il n'a pas osé toucher à la durée des vacances et la journée de l’enfant reste trop longue. Et, au delà du fond, le ministre s'est déchargé de ses responsabilités sur les communes, avec, du coup un risque d'inégalité sur les territoires opposant les communes pauvres aux communes riches qui auront les moyens d'employer un personnel plus qualifié, et les communes rurales aux communes urbaines qui trouveront plus facilement des intervenants.

Combien l’application de la réforme va coûter à la commune et aux parents ?

Nous l’avons chiffré à 150 000 €, pour notamment, l’encadrement, une demi- journée d'école supplémentaire par semaine. Cette somme ne sera pas impactée sur les impôts, nous serons vigilants sur les dépenses, et ce coût sera au détriment d'un certain nombre d'investissements.

Pour tous les enfants, les activités sont gratuites, mais non obligatoires. Qui sont les intervenants ?

Ces heures d’activités seront assurés par des animateurs périscolaires et intervenants extérieurs, des enseignants, des Atsem. Les enseignants volontaires ont la possibilité de structurer des aides à l’apprentissage ou études mais aussi de faire pratiquer des activités culturelles, artistiques, sportives… Des projets associatifs seront intégrés dans les écoles pour de l’initiation à une discipline sportive, artistique ou culturelle. Nous aurons des intervenants rémunérés des arts martiaux d’Unieux, du Tennis club, du  Basket club et des bénévoles de l'association Lire et servir. Nous avons voulu un temps de qualité accessible à tous, dès la maternelle.  


Les grands axes du projet

Elus, parents d’élèves, enseignants, associations, personnels municipaux travaillent depuis la rentrée 2013 pour préparer la mise en œuvre de la réforme. Le consensus dégagé autour de ce projet a été validé par les services de l’Éducation nationale. La semaine sera de quatre jours et demi, incluant 3 heures de classe le mercredi matin, soit 24 heures de temps de classe par semaine reparties de manière homogène sur neuf demi-journées. La journée d’école sera de 5 heures 15 maximum avec une pause méridienne de 2 heures. La classe débutera à 8 h 30 le matin, les enseignements prendront fin à 15 h 45.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide