Fermer la publicité

La passe de trois pour Julien Jeanroch à Saint-Etienne

Loire le 30 juin 2015 - Denis Meynard - Services - article lu 298 fois

La passe de trois pour Julien Jeanroch à Saint-Etienne
© Denis Meynard - Julien Jeanroch surfe sur la thématique du football stéphanois des années 70.

Le jeune entrepreneur originaire de Bourgogne mise à la fois sur Châteaucreux et sur la place Jean-Jaurès.

Un an après l’ouverture de son deuxième restaurant stéphanois, face à la gare de Châteaucreux, Julien Jeanroch remet le couvert place Jean-Jaurès, à quelques dizaines de mètres du navire amiral de son petit groupe : « Les Poteaux Carrés Côté Place ». Le nouvel établissement, baptisé Ô’76, installé à la place du 50’s Café, fermé depuis six mois, fait référence à l’année de la finale de Coupe d’Europe jouée à Glasgow, qui a donné naissance à la légende des poteaux carrés du stade écossais.

Ouvert 7 jours sur 7, de 10 h 30 à 23 h 30, le nouveau de lieu de restauration décontracté, avec un large canapé en cuir pour déguster l’apéritif et dont le décor du plafond a été confié au graffeur Tweeck, présente une carte complémentaire de celle du restaurant classique. Burgers, bagels, salades, tapas, assiettes de charcuterie et entrecôtes constituent l’essentiel des propositions de l’établissement qui met en avant les commerçants locaux chez qui il s’approvisionne en pain, fromage et viande. La proximité des deux sites de place Jean-Jaurès permettra à certains salariés de travailler indifféremment pour l’un ou l’autre. Julien Jeanroch se prémunit aussi du risque d’une concurrence frontale qui aurait pu voir le jour.

Le jeune patron de 39 ans, originaire de Bourgogne, qui compte près d’une trentaine de salariés sur ses trois établissements stéphanois, espère parvenir à un chiffre d’affaires total de 2 M€. Pour dynamiser la fréquentation de ses lieux de restauration, il a conclu un accord avec une autre chef d’entreprise d’origine bourguignonne (Sylvie Massu, gérante des cinéma L’Alhambra et Le Camion rouge) en vue d’offrir des places de cinéma à prix réduit à ses clients. Se déclare « satisfait » de la progression enregistrée sur « Les Poteaux Carrés Coté Gare », la brasserie hôtel de 16 chambres rachetée et rénovée l’an dernier, rue Denfert-Rochereau.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide