Fermer la publicité

La nouvelle organisation culturelle de la municipalité

Loire le 17 juillet 2014 - La Rédaction - Roannais - article lu 523 fois

La nouvelle organisation culturelle de la municipalité
(D.R.)

Quelles sont les modifications au niveau de l’encadrement ? Yves Nicolin ne souhaite pas une directrice générale de la culture, chaque secteur culturel ayant son responsable.

Quelles sont les modifications au niveau de l’encadrement ?

Yves Nicolin ne souhaite pas une directrice générale de la culture, chaque secteur culturel ayant son responsable. Je pense qu'il ne faut pas garder ce poste. Il y a certainement quelque chose à faire avec l'agglomération : je pense à la médiathèque, au conservatoire. La directrice générale pourrait  bien retrouver un poste dans la culture.

Où en êtes-vous avec la réorganisation du théâtre ?

Il faut recruter un responsable plateau qui n'existe plus. Pour le nouveau directeur le recrutement est lancé. A mon avis il y a trop de monde au théâtre,  je verrais bien 7 à 8 personnes. Le théâtre représente 1,3 M € sur le budget de la Ville, qui totalise, en gros, 80 M €.  C'est depuis janvier passé dans un budget annexe.

Qu'en-est-il de la programmation ?

Les associations reviennent dans leurs dates habituelles fin décembre, janvier. Depuis quelques temps, on est dans un public élitiste. Il faut faire revenir le public ancien tout en gardant le nouveau. Je souhaiterais plus de musique : de l'opéra, pourquoi pas ? De bons concerts assurément. La danse reste importante avec des compagnies en résidence comme la Dynamo de Virginie Barjonet… Il y aura de la place pour du théâtre quasi professionnel joué par des amateurs roannais et mis en scène par un professionnel, ainsi La Bonne âme du Se-Tchouan de Bertoll Brecht, sur une mise en scène de Jean-Claude Berutti. Ce spectacle d’atelier, une coréalisation du château de Saint-Marcel-de-Félines et de la cie Jean-Claude Berruti sera présenté dans le cadre de l’ouverture de  la saison.

Quels projets nouveaux  en matière culturelle ?

Le projet phare sera la construction d'une salle d'exposition temporaire place de la Loire. Pourquoi produire des spectacles au Parc ? Il faudrait plutôt faire venir les gens au théâtre et créer une navette pour aller les chercher.

Comment voyez-vous les grands rendez-vous de la fête de la musique, de Noël ?

A la fête de la musique il n'est pas dit qu'on garde un seul invité d'honneur. On peut choisir un thème. Pour les fêtes de fin d'année on voudrait que les lumières ne s'éclairent pas avant le 8 décembre et pour Noël une vraie ambiance de féérie, de magie...

Propos recueillis par L. P. et B.P.-B.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide