Fermer la publicité

La mutualisation pour sortir de l'isolement

Isère le 13 novembre 2015 - Claire Thoinet - Nord-Isère - article lu 147 fois

La mutualisation pour sortir de l'isolement
Mairie SSJC - Sur le plateau de Crémieu, on expérimente la mutualisation à son échelle pour réaliser des projets

A Siccieu-Saint-Julien-Carizieu, les jeux du square ont été réalisés grâce au matériel et aux compétences de la commune et à ceux de Saint-Baudille-de-la-Tour. Une solution idéale pour le village.

La commune voisine a ainsi prêté conducteur et mini-pelle, illustrant les rapprochements menés par les équipes municipales de Siccieu-Saint-Julien-Carizieu, Annoisin-Châtelans, Saint-Baudille-de-la-tour, Optevoz et Dizimieu, nouvelles depuis 2014. Des dossiers s’avèrent épineux (accessibilité, rythmes scolaires…), en Isle-Crémieu, il existe des différences entre le plateau et la plaine et il y a un besoin de se faire entendre, de peser maintenant et dans l’avenir. Les élus trouvent intérêt à réfléchir sur les mêmes problématiques. Les adjoints chargés des temps d’activités périscolaires ont vu comment chacun fonctionne, règle des problèmes identiques et ont mutualisé intervenants et coordination.
La fusion est dans l’air du temps au niveau intercommunal (CCBD, CCIC et CCPC). Les cinq villages se sont questionnés : est-il opportun de l’envisager pour répondre aux réformes, aux baisses de dotations… ? Quel est son intérêt quand les habitants apprécient leurs services de proximité (mairie, école…) ? Comment ne pas perdre son identité ? Incités à faire des économies, ils veulent d’abord maîtriser leur avenir, garder la main, pouvoir choisir avec qui le faire.
A l’heure actuelle, la mutualisation pourrait suffire. Les communes ont peu de moyens humains et matériels. Secrétaires de mairie, agents techniques… œuvrent seuls sur le terrain, même si les élus les épaulent. « La mutualisation, c’est d’abord en interne. Des élus travaillent avec les agents, font le point sur la semaine à venir… », explique Eric Lemoine, maire. Après, il s’agit de trouver à l’extérieur, ce qu’il manque, de rompre l’isolement et maintenir la motivation…La réflexion est en cours, d’autres pistes sont à explorer (contrats, achats…).
 

Etape préalable à la fusion, qui n’est pas cruciale aujourd’hui, la mutualisation fait avancer les choses, s’ouvrir aux autres, aux solutions… Cette solidarité fait aussi des envies. Pourtant, ces petites communes du plateau en attendent aussi de la part des plus grosses de la plaine. Etre poumon vert du territoire et au-delà, exige des besoin de développer le tourisme inhérent…

Claire Thoinet

Pouvoir proposer des jeux aux enfants du village



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide