Fermer la publicité

La MJC de l'agglomération pontoise face à son avenir

Isère le 04 juillet 2015 - Claire Thoinet - Nord-Isère - article lu 283 fois

La MJC de l'agglomération pontoise face à son avenir
Claire Thoinet - Michel Chinchole, président, et Alain Grande, directeur de la MJC-MPT

La maison des jeunes de la culture et pour tous (MJC-MPT) a clos l'année 2014 avec son assemblée générale. L'association s'est battue pour assurer 2015. La grande question se pose sur sa pérennisation.

L’année écoulée est la deuxième où la MJC renoue avec un résultat excédentaire, reconstituant des fonds propres, mais la première où le désengagement de Charvieu-Chavagneux se fait sentir. A fin décembre, le SIVOM, financeur principal, n’avait pas réglé sa part du poste du directeur. Début 2015, les sympathisants de la maison se sont mobilisés. Une solution a émergé pour tenir jusqu’à fin 2015. Les communes de Chavanoz, Pont-de-Chéruy et Tignieu-Jameyzieu, membres du SIVOM, font un effort supplémentaire pour pallier le désistement de la quatrième. Le département et la CAF contribuent pour 17 000€ chacun. Le conseil régional s’engagerait à hauteur de 15 000€. De son côté, l’association resserre son budget. Pour la pérennisation, bureau et conseil d’administration de la MJC doivent trouver des solutions et solliciter les principaux acteurs. Veulent-ils que la MJC continue ?
Administrateurs et permanents auront à travailler sur le renouvellement de l’agrément CAF (3 ans), permettant de poser des hypothèses, s’appuyant sur un partenariat de territoire, confortant des actions… Celles en direction des familles (action collective familles) voient la professionalisation de l’ accompagnante avec un DEJEPS option animation sociale. L’année passée a accueilli la seconde édition de la biennale de cultures du monde, Terre des hommes, avec l’Afrique. Avec ses quatre pôles (activités, événements, familles et vie sociale et jeunesse), aux côtés de 356 adhérents (dont 30% sont de Charvieu-Chavagneux), le public est varié autour des jeux, bourses de l’enfance, concerts, sorties familles, actions d’insertion en direction des bénéficiaires du RSA, etc.

DEJEPS, diplôme d’Etat de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport.

Claire Thoinet

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide