Fermer la publicité

Médiation du crédit : un outil pour le financement

Isère le 20 novembre 2015 - Laurent Marchandiau - Services - article lu 100 fois

Médiation du crédit : un outil pour le financement
Laurent Marchandiau - Fabrice Pesin, Médiateur national lors de sa visite à la Banque de France de Grenoble.

Sortir les sociétés des impasses liées à des difficultés de financement. C'est l'un des principaux objectifs de la médiation du crédit que Fabrice Pesin a rappelé mardi. Médiateur national, il était en visite à la Banque de France de Grenoble mardi dernier.

Un service mis en place au sein de la Banque de France accessible à tous dirigeants d'entreprises, quels que soient leur taille, statut ou activités. Depuis sa création il y a sept ans dans un contexte de crise financière, le dispositif de médiation du crédit aux entreprises reste encore largement inutilisé par les sociétés, en particulier par les petites structures.

C’est ce que tend à rappeler Fabrice Pesin, médiateur national lors de sa visite à la Banque de France de Grenoble, le 10 novembre dernier. Accessible à tous dirigeants d’entreprises, ce dispositif relayé au niveau départemental par 105 médiateurs permet de passer outre un refus ou une résiliation de financement par un établissement bancaire, après étude du dossier. Ce dernier doit être déposé dûment rempli à l’aide du formulaire en ligne sur le site www.mediateurducredit.fr .

Actuellement, 47 907 entreprises ont fait appel à ce dispositif dont 20358 d’entre elles ont pu poursuivre leurs activités. « Depuis 2008, 871 dossiers ont été déposés en Isère dont 45 cette année au 30 septembre. Parmi ces 45 dossiers, 25 ont été jugés éligibles dont 23 concernant des PME et TPE disposant d’un effectif moyen de six salariés », indique Francis Bénet, directeur départemental de la Banque de France de Grenoble. Le principal déclencheur de ce dispositif reste le refus d’un crédit par un établissement financier. Mais attention ! « Si nous ne sommes pas saisis, nous ne pouvons rien faire. Cela doit venir du dirigeant de l’entreprise avant que ce problème de financement ne devienne une difficulté financière ! » Les dossiers sont ensuite passés au crible en toute confidentialité.

« À partir des documents comptables, nous analysons pourquoi l’entreprise en est arrivée là et ce que le chef d’entreprise propose pour sortir de cette problématique. » Le commerce de détail, les artisans du BTP, la restauration et l’hôtellerie sont des secteurs qui font le plus appel à ce dispositif en 2014. Un bon moyen pour rétablir le dialogue entre les banques et le dirigeant en difficulté de financement… à condition d’y penser !

Laurent Marchandiau

Pour contacter la Médiation du crédit : www.mediateurducredit.fr



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide