Fermer la publicité

La Maison du Café lance un gros investissement

Loire le 16 novembre 2015 - Denis Meynard - Agroalimentaire - article lu 2022 fois

La Maison du Café lance un gros investissement
Denis Meynard - JDE avait prêté à la municipalité un terrain qui vaut de... L'Or.

L'usine d'Andrézieux-Bouthéon, intégrée au groupe JDE, devrait bénéficier d'une trentaine de millions d'euros d'investissement en 2016.

L’unité de torréfaction de café construite à Andrézieux-Bouthéon au début des années 80 a changé plusieurs fois d’actionnaires ces dernières années, sans que cela nuise à son développement. Au contraire pourrait-on dire puisqu’elle est devenue au début de la décennie en cours le fer de lance de l’Américain Sara Lee sur le tout nouveau marché des capsules « compatible Nespresso ». Les premiers produits commercialisés sous le nom L’Or Espresso, à partir de mai 2010, sortaient en effet de l’usine ligérienne, qui a toutefois continué à commercialiser du café moulu conditionné en paquets de 250 g.

Les petites capsules, d’environ 5 g de café et dont le développement se poursuit à travers le monde, représentent aujourd’hui près d’un quart des 17 000 t vendues annuellement par ce site. Une proportion qui est appelé à augmenter dans le cadre d’un projet lancé ces derniers mois par le nouveau groupe Jacobs Douwe Egberts. Basé à Amsterdam, JDE est né au printemps de la fusion du Néerlandais J.E. Master Blenders et des activités café de l'Américain Mondelez.

Sur 2010-2011 quelque 25 M€ avaient été investis dans le Forez pour la fabrication de ces produits à succès. Un investissement encore plus important (de plus de 30 M€) doit être engagé dans les prochains mois par le nouvel actionnaire en vue de l’installation de deux lignes supplémentaires de conditionnement de capsules, ainsi que pour l’implantation d’un nouveau torréfacteur, en remplacement de celui en place depuis la création de l’usine, voici plus de 30 ans.

Un terrain qui vaut de L’Or

Pour mener à bien ce chantier, dont le terrassement a débuté la semaine dernière, l’entreprise va utiliser une partie de sa réserve foncière, dans la partie nord-est du site. Elle a pour cela récupéré en octobre un espace mis à la disposition de la municipalité d’Andrézieux-Bouthéon depuis 1992. Cette dernière y avait installé un terrain de rugby et deux terrains de tennis couverts démontables. Dans les prochaines semaines débutera l’édification d’une unité de production de 5 400 m2 destinée à doubler les capacités de production en produits à forte valeur ajoutée que sont les capsules. Dont le site d’Andrézieux-Bouthéon est présenté comme le « centre d’excellence » du groupe possédant 24 usines dans le monde.

Dans le cadre de la réorganisation en cours de JDE et de la rationalisation de son outil de production, l’entité ligérienne pourrait bénéficier du transfert d’activités en provenance d’autres usines, notamment de Berlin ou de Lavérune, près de Montpellier. Cette petite commune de l’Hérault compte une unité qui fabrique notamment le café Carte Noire, que JDE doit céder à l’Italien Lavazza. Ce site, qui va à son tour se lancer dans la fabrication de dosettes, arrêta par contre la production de café aux marques Jacques Vabre et Grand’Mère.

Soumis au feu vert des la Commission européenne, à Bruxelles, et de l’Autorité de la concurrence, en France, le groupe JDE et sa direction locale, assurée par Fabrice Boulanger, expliquent qu’ils ne peuvent pas s’exprimer sur le sujet à ce stade. Le calendrier est toutefois serré car l’entrée en production des nouveaux équipements de l’usine ligérienne est prévue pour le deuxième trimestre 2016. A noter que l’effectif actuel de 250 salariés, dont une cinquantaine d’intérimaires, devrait rester inchangé dans le cadre de ce gros investissement dans des machines très automatisées.

Denis Meynard

Six jours de grève

Le personnel de production de l’usine andrézienne a mis fin à un mouvement social mardi soir, au 6e jour d’une grève liée à la prochaine réorganisation du temps de travail. « La direction s’est engagée à ne pas faire travailler le personnel de production les samedis après-midi et à limiter le nombre de samedis matin dans le cadre de la prochaine organisation en 3 X 8 », a déclaré le délégué syndical de la CFDT qui soutenait le mouvement de grève. Ajoutant qu’une négociation devait intervenir dans l’après-midi du 12 novembre « sur l’attribution d’une prime dans le cadre ce passage aux 3 X 8 ».
 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide