Fermer la publicité

Commerces stéphanois : la mairie tient-elle ses promesses ?

Loire le 17 avril 2015 - Marine Graille - Agglomération stéphanoise - article lu 1202 fois

Commerces stéphanois : la mairie tient-elle ses promesses ?
Quelles promesses concernant les commerces , G; Perdriau a t-il tenu un an après son arrivée à la tête de la Ville ?

Un peu plus d'un an après l'arrivée de l'équipe de Gaël Perdriau à la tête de la Ville de Saint-Etienne, où en sont les propositions de campagne liées au commerce stéphanois ?

1. Nouvelle gouvernance avec la nomination d’un adjoint dédié au commerce, à l’artisanat, à la restauration et à l’hôtellerie FAIT
Dès l’arrivée de Gaël Perdriau, le nouveau maire stéphanois a en effet créé une nouvelle délégation dédiée au commerce. L. Saugues, ancien responsable du commerce et du tourisme à la CCI de Saint-Etienne/Montbrison, est chargé de cette fonction et entend valoriser le commerce stéphanois en misant sur une importante communication.

2. Créer un Conseil consultatif du commerce stéphanois PAS ENCORE LANCE
Selon le programme du candidat G. Perdriau, ce conseil est censé regrouper l’ensemble des acteurs privés et publics attachés au commerce et à l’artisanat de la ville. Il n’a pour l’instant pas été mis en place.

3. Simplifier l’ensemble des démarches administratives relevant de la ville. A FINIR
En novembre dernier, la nouvelle équipe municipale a pris un arrêté autorisant l’installation des terrasses durant l’hiver des bars, restaurants et autres brasserie. Pour le reste, la proposition reste suffisamment large pour évoluer tout au long du mandat.

4. Favoriser l’implantation de nouvelles enseignes commerciales A FINIR
Plusieurs enseignes indépendantes sont venues s’installer sur Saint-Etienne, pour autant peu d’importantes enseignes nationales ont posé leurs cartons sur le Stéphanois, hormis Monoprix, Histoire d’or, Générale d’optique ou encore KFC et Courtepaille (dont l’arrivée a été annoncée sous le précédent mandat).

5. Organiser la gestion des rues commerçantes. A FINIR
Pendant la campagne, G. Perdriau souhaitait faire du centre-ville stéphanois un « centre commercial à ciel ouvert » en réorganisant la gestion des rues. Les 20 premières min de parking gratuites chaque jour ont été décidées dans ce sens.

6. Identifier les commerces vacants. FAIT 
Selon l’adjoint L. Saugues (dont l’agenda n’a pas permis de répondre à nos questions), la Ville identifierait ponctuellement les locaux vacants notamment dans le centre-ville stéphanois. L’élu espère par ailleurs pouvoir mettre en place des droits de préemption sur certains locaux stratégiques.

7. Veiller au bon équilibre entre les différents pôles commerciaux A FINIR
Fraîchement élu, Gaël Perdriau a autorisé au mois de mai 2014, l’extension de plus 3 300 m² de la zone commerciale de Villars. Un projet d’agrandissement de plus de 4 000 m² de la zone commerciale de Monthieu/ Pont de l’Âne est également en discussion. Cette extension pourrait permettre d’accueillir tout type de commerces et loisirs. Cela se fera-t-il au détriment du centre-ville ?

8. Favoriser le développement commercial grâce à un politique fiscale incitative. A FINIR
Ce volet concerne la Cotisation foncière des entreprises qui, selon la promesse du candidat G. Perdriau lors de la campagne, devrait baisser pour cette année. A confirmer.

9. Créer de nouvelles places de stationnement en surface et en souterrain A FINIR
Comme promis lors de la campagne, la gestion du parking des Ursules a bien été reprise en régie directe par la Ville. Par ailleurs, le parking du Clapier et ses 472 places devraient bientôt être opérationnels, un projet lancé sous Maurice Vincent. Quelques places de stationnement ont été créées en surface, notamment rue Jean-Claude Tissot, face à la salle Jeanne d’Arc. Il n’est à l’heure actuelle pas question de nouveau parking souterrain.

10. Rendre gratuit le stationnement en centre-ville gratuits tous les samedis PAS ENCORE LANCE
A ce jour, cette proposition n’a pas été appliquée.

11. Améliorer l’accessibilité du centre-ville. A FINIR
Proposition très attendue de la part des Stéphanois mais qui a tardé à se mettre en place. Après plusieurs mois d’échanges et de réflexions, la Ville a finalement rouvert un axe perpendiculaire à la Grand’rue pour retraverser la ville d’Est en ouest. Deux rues ont donc été rouvertes à la circulation : la rue Georges-Teissier et cours Hippolyte-Sauzéa.

12. Médiatiser davantage le concours « commerce design » A FINIR
Difficile de se prononcer puisque ce concours est censé être organisé tous les deux ans, le dernier datant de 2013. Pour autant, des actions ponctuelles ont été proposées à l’occasion de la Biennale du design avec par exemple des autocollants à l’effigie de l’événement collés sur les vitrines de commerces du centre-ville.

13. Développer des animations commerciales FAIT
La Ville a participé par exemple à la mise en place d’animations commerciales qui ont vue le jour grâce à la création d’associations commerçantes comme la Fête du slip pour la rue Sainte-Catherine, ou encore la Garden party du quartier Saint-Jacques.

14. Améliorer le cadre commercial A FINIR
Sur le volet sécurité, l’équipe municipale a en effet mis les moyens en augmentant les effectifs de la police municipale dans les rues de Saint-Etienne. Ces agents disposent même depuis décembre d’une arme. Sur le volet propreté, difficile de voir un changement fondamental depuis le changement de majorité. Comme quoi cette question n’est peut-être pas uniquement liée à la politique menée par une municipalité.

Marine Graille et Mathieu Ozanam



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide