Fermer la publicité

La LPO Isère tente de limiter le massacre des amphibiens

Isère le 15 février 2017 - Xavier Alix - Sciences, Santé, Environnement - article lu 137 fois

La LPO Isère tente de limiter le massacre des amphibiens
LPO - Une mare de reproduction iséroise

Comme chaque année depuis 20 ans à cette période, la LPO Isère a mis en place le 7 février une grande campagne de sauvetage des amphibiens en Isère afin de les préserver des écrasements routiers lors de la migration entre leur lieu d'hivernage (forêt) et le lieu de reproduction (point d'eau).

Une campagne de deux à trois mois sur certains sites jugés comme prioritaires : Bilieu, Chirens, Notre-Dame-de-l'Osier, Entre-deux-Guiers, le Cheylas et la Combe-de-Lancey. Elle consiste en la pose de filets sur le bord des routes. Une fois capturés, les amphibiens sont remis en liberté de l'autre côté de la route. 

La LPO lutte contre une problématique de biodiversité qui laisse trop indifférent. La situation des amphibiens est critique en Isère. Notamment sur à Bilieu où depuis cinq ans leur nombre a quasiment été divisé par... 10. La comptabilisation des amphibiens est passée de 3 800 en 2011 à 461 en 2016…

Plus globalement, plusieurs menaces pèsent sur les amphibiens en Isère et peuvent expliquer cette baisse d'effectif : la qualité des paysages et des milieux avec notamment la fragmentation de leur territoire (routes, etc.), la pollution, la dégradation de la qualité de l'eau, le climat et les évolutions météorologiques, et les maladies.

Chaque année la LPO mobilise donc de nombreux bénévoles, volontaires, salariés, stagiaires, service civique, afin de mener à bien cette action qui reçoit l'appui du Département de l'Isère.

Pour aider la LPO, courriel : maxime.lucas@lpo.fr



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide