Fermer la publicité

Élections : la Loire souligne les tendances régionales

Loire le 08 décembre 2015 - Daniel Brignon - Politique - article lu 305 fois

Élections : la Loire souligne les tendances régionales
Daniel Brignon - Les Verts de Léla Bencharif rejoignent le PS

Dans la Loire les résultats suivent la tendance régionale même si le trait est un peu plus appuyé : une meilleur résultat de la liste de la droite et du centre de Laurent Wauquiez : 32,13 % au lieu de 31,73 en moyenne régionale ; un résultat plus net du FN de Christophe Boudot : 28,48 % au lieu de 25,52 %, et un retrait un peu plus marqué des socialistes de Jean-Jack Queyranne : 22,23 % au lieu de 23,93 % au régional.

Dans la Loire, la liste communiste emmenée par Cécile Cukierman prend la tête des autres listes avec 5,89 % au lieu de 5,39 % au régional. La sénatrice ligérienne tête de la liste régionale a fait quelques scores dans les Monts du Forez : 20 % à la Chambonie, près de 23 % à Saint-Didier-sur-Rochefort et tient même la tête à Soleymieux, avec 27,38 %. Dans sa commune, Unieux, elle emporte 18,84 % des voix, loin derrière les 30,33 % du FN et même des 25,95 % de Wauquiez.

La liste Lutte ouvrière emmenée par Chantal Gomez, fait un peu mieux qu’au régional 1,40 % au lieu de 1,25 %, soit dans ses valeurs du premier tour de 2010. Une satisfaction pour Romain Brossard, qui estime le résultat « modeste en pourcentage mais pas ridicule. Il manifeste le camp des travailleurs qui ne veulent pas baisser la tête ». « Les luttes éclateront inéluctablement tant la rapacité patronale est sans limite, poursuit André Moulin, tête de la section Loire. La persistance d'un courant communiste révolutionnaire, fût-il minoritaire, est un gage pour que ces futures luttes ne soient pas dévoyées », dit-il, en s’interdisant de donner des consignes de vote pour le second tour.

Bien qu’en retrait pour la liste PS « tout reste ouvert pour Jean-Jack Queyranne », veut croire Régis Juanico, premier secrétaire fédéral PS de la Loire, comptabilisant la réserve de voix que constitue les votes à gauche sur deux listes qui peuvent prétendre à une fusion avec le PS, les communistes et le Rassemblement (EELV) dont l‘assemblée représentative a siégé longuement avant de prendre la décision. Lundi soir 7 décembre, Jean-Jack Queyranne, tête de liste « Nous, c’est la Région », annonçait l’accord réalisé avec Jean-Charles Kohlhaas, tête de liste du « Rassemblement citoyen, écologique, solidaire » (EELV) et Cécile Cukierman, tête de liste « L’Humain d’abord », pour le second tour des élections régionales. Régis Juanico, estime « Le total à gauche, à plus de 36 %, permet d’espérer la victoire, qui se jouera », estime-t-il tout de même « dans un mouchoir de poche ».

Du côté des Républicains, UDI et Modem, que conduit Laurent Wauquiez, on estime la dynamique en route : « Un très bon résultat, pour Jean-Pierre Taite, tête de la section Loire. Le PS est dix points derrière nous dans la Loire, on ne pouvait pas rêver mieux. C’est une vraie sanction pour le PS et le président sortant Jean-Jack Queyranne ; il ne réunit pas un électeur sur quatre ».

Jean Pierre Taite qui a fait un score de 45,61 % dans la commune de Feurs dont il est maire, loin devant le FN qui dans cette même commune comptait deux de ses leaders, Charles Perrot et Sophie Robert, la tête de section Loire. La liste FN y obtient 24, 32 % des voix.

À Saint-Étienne, les scores de Wauquiez et Queyranne se reprochent respectivement à 29,50 % et 27,11 %, devant le FN de Boudot à 23,64 %. À Roanne, Wauquiez se détache davantage avec 31,57 %, devant Boudot, 25,80 %, et tout de suite derrière Queyranne à 25,15 %.

Dans les vallées du Gier et de l’Ondaine surtout, le FN confirme son ancrage en arrivant en tête dans la quasi totalité des communes avec au Chambon-Feugerolles 37,20 %, à Châteauneuf 39,56 % et à la Valla-en-Gier 48,25 %. Il approche et dépasse les 40 % dans un nombre significatif de communes aussi bien du Roannais que du Forez : 48,45 % à Unias, 43,26 %  à Combre, 42,09 % à L’Hôpital-le-Grand, 40,54 % à Nervieux, 42,09 % à L’Hôpital-le-Grand…

En résumé la liste Wauquiez l’emporte dans 190 communes, Boudot dans 123 communes, Queyranne dans 16 communes, Cukierman dans 1 commune (1).

Daniel Brignon

(1) Si l’on fait l’addition, on obtient 330 (sur 327 communes) en raison du double compte des listes arrivées en tête ex-aequo.

Second tour : trois listes

Deux listes restent inchangées « Wauquiez, un nouveau souffle pour notre région » et « Liste Front national présentée par Marine Le Pen », conduite par Christophe Boudot.

La troisième résulte d’une fusion. Sous l'appellation « Nous c’est la région » la liste conduite par le socialiste Jean-Jack Queyranne a intégré des colistiers issus des deux listes de gauche ayant réalisé plus de 5 % : « L’humain d’abord », liste communiste conduite par Cécile Cukierman, et « Le rassemblement citoyen, écologique et solidaire », conduite par Jean-Charles Kohlhaas.

Dans la section Loire sur 22 noms, 15 reviennent à la liste PS avec en tête le duo Marie-Hélène Riamon et Stéphane Heyraud, 4 à la liste communiste avec l’entrée de Cécile Cukierman en 3e position, suivie de Serge Vray en 10e. Le Rassemblement écologique y prend 3 places avec Abd El Kader Zerarga en 6e position, suivi de Léla Bencharif en 9e.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide