Fermer la publicité

Saint-Etienne : La Librairie de Paris va changer de propriétaire

Loire le 31 juillet 2015 - Denis Meynard - Commerces - article lu 2527 fois

Saint-Etienne : La Librairie de Paris va changer de propriétaire
©Denis Meynard - Denis Vernet : « L'annonce sur Le Bon Coin, c'est une bourde d'une société à qui l'on a donné un mandat de vente ».

Un nouvel actionnaire et dirigeant est attendu dans le prochains mois à la tête de la plus grosse librairie de Saint-Etienne et de la Loire.

Détenue par la famille Vernet depuis 1961, la Librairie de Paris, 31e plus importante de France par son chiffre d’affaires (4,6 M€), est devenue une institution qui a grossi au fil du temps tout en restant installée rue Michel-Rondet. Entré dans l’entreprise familiale voici trente ans, avant d’en prendre la direction en 1994, au départ en retraite de son père, Denis Vernet en est progressivement devenu l’unique actionnaire. A 54 ans, il a pris la décision de céder l’entreprise où il passe « entre 70 et 80 heures par semaine, avec seulement une à deux semaines de congé par an. J’ai besoin de compenser aujourd’hui le nombre d’heures que je n’ai pas passées en famille », déclare-t-il.

Il est le seul membre de sa famille à travailler dans la librairie, reprise à son père et un oncle qui en avaient fait l’acquisition voici plus d’un demi siècle. Et aucun de ses enfants, ni des salariés, n’est intéressé à prendre la suite. Mais Denis Vernet ne veut pas vendre à n’importe qui et à n’importe quelles conditions, déclarant : « je fais tout ce que je peux pour que mon successeur soit un libraire, jeune, à même de faire évoluer dans l’univers des nouvelles technologies cette entreprise qui vend de la culture. Et le devenir de mes 26 employés c’est important », dit-il d’un air paternel. « La Librairie de Paris c’est une institution et une entreprise qui fonctionne, mais qui dégage une faible rentabilité. Outre ses 100 000 livres en stock, c’est aussi une papeterie et une maison de la presse qui fait que nous sommes connus de tout le monde sur la région stéphanoise. »

« La proximité avec Chapitre (ndlr : redevenue Forum l'an dernier) est exceptionnellement positive. On est très complémentaires, avec de notre côté une clientèle plus âgée qui vient chercher un conseil car chez nous on lit beaucoup », indique Denis Vernet. En 2012, il a investi près de 500 000 € dans une extension qui permet au magasin de bénéficier d’une surface de vente de près de 1 000 m2. Et 150 mètres carrés situés de l’autre côté de la rue de la Résistance sont utilisés pour l’activité grossiste au profit de 450 magasins de presse, bureau de tabac et papeterie de différentes régions de l’Hexagone qui souhaitent proposer à leurs clients une sélection de livres.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide