Fermer la publicité

La lecture numérique se propage

Isère le 08 novembre 2015 - Martial FIAT - Société - article lu 112 fois

La lecture numérique se propage
Bibliothèque Reventin - Une quinzaine de personnes ont bénéficié de la formation à la lecture numérique

Le service de lecture publique du Département de l'Isère cherche à promouvoir la lecture sous toutes ses formes. Il prête depuis de longues années des livres aux bibliothèques grâce au bibliobus. Il innove en prêtant tablettes et liseuses pour faire découvrir au grand public la lecture numérique.

Le temps du livre « papier » est-il bientôt révolu ? Ceux qui utilisent déjà couramment tablettes et liseuses pour lire sur leur écran des livres préalablement téléchargés, vous en vanteront les mérites. Quel plaisir selon eux d’emmener toute sa bibliothèque, ou presque, en partant en vacances et sans payer de supplément bagages !
Un autre argument est avancé en faveur de ce type de lecture : il permet aux personnes mal voyantes de grossir les caractères de la page et ainsi de lire plus confortablement. Est-ce à toutes ces personnes, futurs vacanciers ou déficients visuels que veut s’adresser la bibliothèque centrale de prêt de l’Isère en leur faisant découvrir ce matériel numérique dans les bibliothèques du réseau « Trente et plus » regroupées autour de la médiathèque de Vienne ?

La BCP 38 a commencé il y a quelques mois en prêtant un « salon numérique », composé de quatre tablettes et deux liseuses à la bibliothèque de Jardin. « Un excellent retour d’abonnés qui prennent le train pour aller travailler et trouvent la liseuse très pratique ! » nous a confié Marie-Jo, une des bénévoles jardinoises.

Y aura-t-il le même engouement à Reventin où le matériel est en dépôt jusqu’au 27 novembre ? La bibliothécaire, Delphine et plusieurs bénévoles ont été formées à l’utilisation de ce nouveau matériel, ainsi que les bénévoles de la bibliothèque de Chonas-l’Amballan qui recevra le salon numérique au printemps prochain. L’accent a été mis notamment sur la différence d’utilisation entre liseuses et tablettes, ces dernières permettant en particulier aux enfants de faire des jeux interactifs … quand la bibliothèque est équipée d’une connexion wifi, ce qui n’est pas encore le cas de celle de Reventin-Vaugris.

Martial Fiat



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide