Fermer la publicité

La Frapna labellise l'« accueil paysan »

Loire le 19 juin 2015 - Louis Pralus - Sciences, Santé, Environnement - article lu 420 fois

La Frapna labellise l'« accueil paysan »

Accueil paysan, pratiqué par 34 fermes du département dans le Roannais, Forez, Stéphanois et Pilat, reçoit un nouveau label de la Frapna Loire : l'accueil éco-citoyen. Huit fermes l'ont obtenu.

« Accueil paysan » c'est le respect de la nature, le développement durable, une nourriture saine au sein de petites structures. Le contraire de l'élevage intensif, des OGN et des pesticides. La Frapna Loire et Accueil paysan Loire s'associent dans une démarche visant à labelliser les structures d'hébergement touristique ayant des pratiques respectueuses de l'environnement. Ainsi est né le label  Accueil éco-citoyen. Huit première fermes d'accueil, ayant répondu à 20 critères, ont reçu leur macaron à la ferme du Tilleul à Balbligny :  la ferme du Tilleul (Balbigny), la Maison d'Alto (Saint-Symphorien-de-Lay), Les uns et les Z'hotes (Saint-Barthélemy-Lestra), le Gîte du pré charmant (Saint-Romain-les-Atheux), la Ferme du bouton d'or (Vendranges), la Ferme du Phaux  (Noirétable), Anne-Marie et Michel Griot (Chalmazel), Auberge du Mazet (Saint-Georges-en-Couzan).
Quelques exemples à la ferme du Tilleul (chambres d'hôtes et gîte d'enfants) qui caractérisent l'accueil  des enfants. « C'est la vie en famille au rythme de la ferme : on trait les vaches, on ramasse les légumes, on cuisine ensemble, on fabrique un four en terre et on cuit pain et pizza, on fait du bricolage, on se promène à vélo sur les bords de la Loire », raconte Joëlle Lyonnet, propriétaire du gîte. Les murs des chambres sont en pisé recouverts de lait de chaux, ils ont une isolation en chanvre et chaux, le bois est privilégié (parquets, plafonds, grands placards), poutres d'origine, tout passé à l'huile de lin. La ferme ne prépare pas de repas mais sert le petit déjeuner le matin pour lequel on met sur la table les confitures maison, le pain bio, le beurre d'une ferme voisine. On a respecté la construction traditionnelle, sans rien changer aux fenêtres : murs à colombages, briques ; l'écurie d'hier est devenue salle à vivre, le pressoir est devenu chambre.
Après ces huit premières attributions de label huit autres devraient arriver : les intéressés sont actuellement en formation.

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide