Fermer la publicité

La Fête du livre de Saint-Etienne 2015, par ici le programme

Loire le 12 octobre 2015 - Florence Barnola - Livres - article lu 1710 fois

La Fête du livre de Saint-Etienne 2015, par ici le programme
Ville de Saint-Etienne - Les bouquinistes de la place Jean-Jaurès

Comme le disait Brillat-Savarin « Dans le cochon, tout est bon » pour autant voici un tour d'horizon non exhaustif des festivités du week-end à Saint-Etienne.

Quoi voir ce vendredi ?

Les élèves de la promotion 28 de l’Ecole de la Comédie nous invitent à Des pages blanches-Dramaturgies Africaines Actuelles à 12 h30 à l’Estrade. Le lendemain autre auteur mais même heure, même lieu et même thème.
Si vous préférez vous faire une toile, la cinémathèque vous invite à 20 h à la projection du film de John Ford Le Convoi des braves qui sera suivie d’une rencontre avec les auteurs du livre John Ford et les Indiens.
Enfin pour bien terminer la journée, vos pas devraient vous mener vers 21 h à la Gayola pour le concert d’Isaac’s Mood, une musique qui oscille entre jazz funk et rock.

Et le samedi-dimanche, alors ?

Au Carré Numérique, place Dorian, plusieurs nouveautés sont à découvrir et même à expérimenter parmi celles-ci les dédicaces-photomaton. Huit personnalités se prêtent au jeu : Jacques Plaine, Gaëlle Nohant, Christophe Carrière, Guy Carlier, PPDA, Emmanuel Petit, Eric Naulleau et Agnès Martin-Lugand. Les séances démarrent à 11 h et se terminent à 18 h samedi et 16 h 30, dimanche, chaque auteur fait permanence durant deux heures.
Pour la quatrième année, les Mots en Scène sont des lectures mises en espace d’ouvrages d’auteurs présents durant l’événement. Le Magic Mirror en est le théâtre. Notre choix se porte sur le roman de la marraine de ce festival, Gaëlle Nohan. Des extraits de La part des flammes seront restitués par l’Ensemble Romana à 17 h 20. Le parrain de cette 30e Fête du Livre voit également son roman, Un homme en fuite, lu par Gregory Bonnefont le directeur artistique de la compagnie De l’âme à la vague.
Autres lectures qui méritent vraiment votre attention, celle de 2084 de Boualem Sansal mise en espace par Julien Rocha membre de l’ensemble artistique de la Comédie, ainsi que Rose profond la bande dessinée pour adultes de Jean-Pierre Dionnet et Michel Pirus mise en espace par la très talentueuse compagnie la Quincaillerie Moderne.
La Comédie offre aussi de sympathiques moments : les apéro Gueuloir à 18h 30 les 16 et 17 octobre sont l’occasion de découvrir en lecture des ouvrages. Notons celui de samedi qui mettra en scène Jean-Michel Ribbes et Arnaud Meunier pour Mille et un morceaux. A ne pas manquer dimanche à 16 h, Une auteure/Une actrice, avec sur le grand plateau de la Comédie, madame Eric Cantona à la ville, Rachida Brakni, qui lira le texte de Maylis de Kerangal, A ce stade de la nuit, en lien avec la tragédie d’octobre 2013 où un bateau de migrants coula au large de Lampedusa.
Pour les enfants, des ateliers origami sont proposés place Jacquard le samedi et dimanche toute la journée.
Enfin côté débats et conférences, notez sur vos tablettes la rencontre avec Jean-François Kahn animé par le rédacteur en chef de l’Essor, Mathieu Ozanam, autour de l'ouvrage La Tragédie de l'Occident, l'invention des Français pour une conférence sur le thème Le Monothéisme : avancée ou tragédie ? Samedi 17 octobre à 13 h 30 à la salle des mariages Lamberton.

Florence Barnola

Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire - Et une table tactile dans l'espace numérique
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire - Beaucoup de visiteurs pour le jeu de l'Essor-Affiches
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire - Livre jeunesse
  • Georges Rivoire
  • Georges Rivoire - Bernard Lions
  • Georges Rivoire - Gérard Rocher, Bernard Lions



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide