Fermer la publicité

Les Cuma de la Loire, bientôt au centre de la grande région

Loire le 09 mars 2015 - Louis Thubert - Agroalimentaire - article lu 177 fois

Les Cuma de la Loire, bientôt au centre de la grande région
DR - La fédération départementale des CUMA reçoit des aides pour développer l'activité agricole.

La fédération départementale des Cuma de la Loire a tenu son assemblée générale le 3 mars. Cette organisation qui permet aux agriculteurs d'acheter en commun des machines, verra les fédérations régionales d'Auvergne et de Rhône-Alpes se rapprocher lors de la fusion des régions.

Alors que le « mariage » entre Auvergnats et Rhônalpins se profile pour l'horizon 2016, la fédération des Coopératives d'utilisation de matériel agricole (Cuma) se dirige, elle aussi, vers une fusion de ses entités régionales Auvergne et Rhône-Alpes. « Nous avons reçu en 2014, 123 000 € de la part du conseil régional pour que des coopératives achètent du nouveau matériel, explique Bertrand Drevet, président de la fédération départementale des Cuma de la Loire. On a intérêt à se rapprocher de la fédération régionale de l'Auvergne, et faire en sorte que ça se passe bien. D'autant plus que la fédération de la Loire serait placée au centre de la future région ! Nous avons des territoires qui se ressemblent, et à peu près les mêmes enjeux à défendre », a-t-il ajouté.

L'activité des Cuma ligériennes est stable depuis une dizaine d'années. Les 192 coopératives du département ont investit 6,6 M€ en 2013, pour un chiffre d'affaires de 8,5 M€ pour la même année. En plus de la subvention allouée par le conseil régional, la fédération des Cuma de la Loire a pu profité de 99 000 € d'aides européennes pour l'achat de matériel agricole. « Le plus gros frein aux Cuma reste l'individualisme, indique Bertrand Drevet. L'agriculture vit au dessus de ses moyens, le tracteur dans la cour de ferme est parfois avant tout un élément de reconnaissance sociale. »

Pour éviter l'endettement privé et promouvoir l'action des Cuma, la fédération départementale intervient régulièrement dans les lycées, pour que les jeunes agriculteurs s'équipent par ce biais. Un rapprochement entre les fédérations régionales devrait permettre de mutualiser les moyens, pour poursuivre cette action de promotion.

Louis Thubert



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide