Fermer la publicité

La CoPLER penche vers Balbigny et Vals d'Aix

Loire le 21 décembre 2014 - Louis Pralus - Collectivités locales - article lu 339 fois

La CoPLER  penche vers Balbigny et Vals d'Aix
Discussion très ouverte avec les délégués de Régny et de Saint-Just-la-Pendue

Au conseil du 11 décembre le président de la CoPler (communauté de communes du Pays entre Loire et Rhône) a ouvert le débat sur les futurs périmètres du Pays entre Loire et Rhône. Une forte majorité tourne le dos à Roannais agglomération.

 

Hubert Roffat, président de la CoPler et maire de Neulise, indique qu'en décembre 2015 la préfète présentera un nouveau schéma de coopération intercommunale.  « Il faudra lui présenter le nôtre ! »  Depuis 2009, la Copler travaille avec le Scot Loire centre. « On a les mêmes difficultés, on gère nos problèmes de la même manière, poursuit Hubert Roffat. Aussi il me parait judicieux d'être avec les communautés de communes de Balbigny et  Vals d'Aix et d'Isable  à minima et de façon plus optimale avec  le Scot Loire centre. On est des ruraux à égalité, sans commune dominante. »  Il ajoute. « La politique ne doit absolument pas entrer en ligne de compte ! »

Le maire de Saint-Victor-sur-Rhins,  abonde dans ce sens. « Je suis d'accord, il faut raisonner rural, il faut raisonner mêmes problématiques ! » « Le Scot Loire centre c'est de l'industrie et du commerce dans nos villages, d'où une organisation spécifique, différente d'une agglomération où la ville centre absorbe tout. Le Scot roannais est construit à partir de Roanne et ne peut pas prendre en compte le développement rural. Chez nous, 80 % des actifs ont un emploi sur le territoire. Notre enjeu est : veut-on conserver nos commerces et  industries dans nos villages ? », argumente le maire de Fourneaux et vice-président chargé de l'économie.

Un élu de Régny, dont le maire est favorable à Roannais agglomération,  objecte : « Ce n'est pas parce qu'on va à Roannais agglomération que notre ruralité disparaît, il y a des communes rurales au Grand Roanne... ».  Un élu de Saint-Just-la-Pendue, dont le maire est également favorable à Roannais agglomération, annonce la position de sa commune : « On fera une consultation populaire et on se pliera au résultat même s'il ne nous plait pas. » Hubert Roffat conclut : « On est dans une tendance à la concentration, on a intérêt à avoir une  entité rurale forte si on ne veut pas disparaître ! » Un vote à main levée pour savoir si on continue à travailler  au rapprochement Balbigny-Vals d'Aix  voire Scot Loire centre, donne : 22 voix pour et 4 abstentions.

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide