Fermer la publicité

La CMA poursuit sa politique immobilière

Isère le 08 septembre 2015 - Xavier ALIX - Économie - article lu 305 fois

La CMA poursuit sa politique immobilière
Xavier Alix - G. Burba, V. Novotny (directrice CCI), D. Paraire, V. Beaudoux (secrétaire générale CMA)

Depuis juin, l'antenne viennoise de la Chambre des métiers de l'artisanat (CMA) est installée dans les locaux de la CCI Nord-Isère. Décision peu commune, à replacer dans le contexte de la politique immobilière la CMA iséroise.

C’est inédit en France, assure la CMA Isère. Et c’est à Vienne que ça se passe. Depuis juin, la CMA a installé son antenne viennoise jusque-là située dans la zone d’activités de La Gère Malissol dans les locaux de la CCI Nord-Isère. 

Rapprochement pas toujours bien vu mais tout à fait logique aux yeux de Georges Burba, son président : « J’ai toujours dit que se rapprocher n’est pas fusionner. Avec 40 à 50 % de ressortissants communs, on travaille main dans la main, c’est logique : nous faisons ainsi des économies,nous rationalisons ». Le président de la CCI Nord-Isère Daniel Paraire qui signait avec G. Burba mardi une convention cadrant cette coopération, rappelait le contexte de « départementalisation » (datant de 2010  pour la CMA) et saluait ce « partenariat fort pour le bien des ressortissants ».

La CMA loue désormais à la CCI Nord-Isère 400 m2 sur deux niveaux pour 75 000 € à l’année. « Deux fois moins chers que le coût en charges de nos précédent locaux », précise Martine Beaudoux, secrétaire générale de la CMA. A l’heure où les budgets se resserrent pour toutes les chambres consulaires, rester dans ces mêmes locaux aurait coûté 1,5 M € à la chambre en réhabilitation (pour des mises aux normes notamment). Alors quand ViennAgglo lui a présenté un acheteur, l’Intermarché voisin, la CMA n’a pas hésité à vendre, obtenant ainsi… 1,5 M€. Si la CMA avait entamé des négociations avec l’agglomération pour racheter des locaux à l’Espace Saint-Germain, celles-ci n’ont finalement pas abouti. C’est donc la solution CCI qui a été retenue, cette dernière déplaçant une partie de ses services dans un étage sous-utilisé. 

Bénéficiant d’une entrée distincte, conservant ici l’ensemble de ses services,  la CMA se veut ainsi plus accessible à ses ressortissants du Pays roussillonnais et pourra mutualiser des prestations communes avec la CCI. En outre, la vente du précédent site financera la construction d’un autre à Bourgoin-Jallieu couplé avec son CFA. Une nouvelle antenne, contenant des parties techniques au bénéfice de ce dernier qui, pour 1,2 M€ devrait voir le jour en 2017. Sur les 19 employés viennois, la moitié devrait y être affectée. Aujourd’hui, 23 % des entreprises artisanales de l’Isère sont du secteur de La-Tour-du-Pin/Bourgoin-Jallieu contre 21 % de Vienne.

Xavier Alix

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide