Fermer la publicité

La cité scolaire Honoré-d’Urfé a démarré sa mutation

Loire le 29 mai 2014 - Emilie Massard - Agglomération stéphanoise - article lu 1216 fois

La cité scolaire Honoré-d’Urfé a démarré sa mutation
L'ancien internat accueille les collégiens puis les lycéens pendant le temps des travaux (© Emilie Massard)

Depuis la rentrée de septembre, les 740 élèves du collège sont accueillis dans un bâtiment de la rue de la Jomayère, ancien internat du lycée d’Alembert le Mont.

Une première phase de travaux, d’un montant d’1 M€, a en effet été nécessaire pour rénover les locaux, créer des cours de récréation, sécuriser les abords et créer une seconde entrée rue Gabriel-Péri, afin de faciliter les trajets des collégiens qui suivent encore des cours de sciences dans les locaux actuels. Les travaux qui concernent le collège sont pris en charge par le conseil général de la Loire, pour un budget de 16 M€. Les travaux comprendront : la démolition et la reconstruction d’un gymnase, la transformation d’un autre gymnase en salle polyvalente, la démolition d’une partie du collège, la restructuration des parties conservées et une extension, ainsi que le réaménagement des abords.
Les travaux préparatoires ont eu lieu jusqu’à 2013 et ont permis aux locaux provisoires d’accueillir les collégiens pendant les travaux pour une durée de trois ans. Sur le site de la cité scolaire, depuis le mois de février dernier, la démolition de l’ancienne demi-pension pour créer un parking de 65 places ainsi que la démolition du gymnase sont en cours.
La phase la plus importante de l’opération devrait démarrer en juin prochain et comprendra la construction du nouveau gymnase et la restructuration du collège, qui devrait être livré à la rentrée 2016. Les collégiens ayant retrouvé leurs locaux ce sera au tour des lycéens d’investir les locaux provisoires pour une durée de deux ans, pendant la restructuration de la partie lycée de la cité scolaire. Pris en charge par la Région Rhône-Alpes, les travaux de cette partie sont estimés à 44 M€. Cette phase qui comprendra également la restructuration des logements de fonction, la création de la salle polyvalente et le réaménagement des abords devrait s’achever vers 2020. La maîtrise d’œuvre est assurée par le cabinet parisien Architecture Studio, assisté par le cabinet stéphanois Cimaise.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide