Fermer la publicité

La chronique de Jacques Plaine : Un siècle de faits divers dans le département de la Loire

Loire le 05 juin 2015 - Jacques Plaine - Livres - article lu 248 fois

La chronique de Jacques Plaine : Un siècle de faits divers dans le département de la Loire

400 faits divers qui ont fait la une des journaux depuis le début du siècle dernier, qui ont fait bruisser d'aise les lavoirs, les marchés et les bistrots, qui ont excité les commères et font aujourd'hui les pics d'audience à la radio et sur France 3.

Les faits divers ce sont des faits peut-être insignifiants, mais qui étonnent le bon peuple car chargés d’inattendu, de drôlerie, de dérision. «  On vient de nettoyer le palais de Justice. Cela est insignifiant. On ne l’avait pas fait depuis 100 ans. Cela devient un fait divers », commente Roland Barthes dans son essai Structure du fait divers rajoutant pour préciser : « un Anglais s’engage dans la Légion, information, il ne voulait pas passer Noël avec sa belle-mère, fait divers ». Et aussi : « voici un assassinat : s’il est politique, c’est une information, s’il ne l’est pas c’est un fait divers ».

Concernant les tueries en tous genres, Philippe Marconnet prévient le lecteur, il ne fera pas la part belle aux assassins « les amateurs de crimes seront peut-être déçus, mais j’ai délibérément choisi de ne pas faire de cet ouvrage un répertoire sanglant » et le voilà dans le jardin de Roland Barthes ou plus exactement dans le square Charles-Exbrayat : un indélicat vole la plaque portant son nom, pas de quoi en faire un drame mais l’incident se reproduit tous les quinze jours, à nous les faits divers ! Un voyou attaque une centenaire, banal, la mamie le met en fuite, superbe ! Hold-up au Coteau, toujours banal, le truand fait le coup avec la voiture du maire de Roanne, secrétaire d’Etat chargé de l’énergie qui mieux est, superbissime !

Philippe Marconnet ne fait pas pour autant l’économie des grands événements qui ont marqué le siècle. Que ce soit le premier Tour de France et l’attaque au col de la République de Maurice Garin et Lucien Pothier par des inconditionnels du Stéphanois Antoine Faure. Que ce soit la pantalonnade du président Deschanel attendu à Montbrison le 24 mai 1920 et retrouvé en pyjama sur le ballaste de la gare de Montargis, ou la découverte d’une caisse noire à l’ASSE un 1er avril, en 1982 exactement, alors qu’elle existait depuis… 35 ans.

Un joli clin d’œil à un passé pas si lointain que ça mais qui attendait ce coup de projecteur pour sortir de l’ombre.

Jacques Plaine

Un siècle de faits divers dans le département de la Loire, Philippe Marconnet, De Borée, 24,90 €.

« A plus d’un titre »

Vendredi 5 juin à 18 h et à la librairie de Paris, enregistrement public sur RCF de l’émission « A plus d’un titre » avec Philippe Marconnet. Avant l’émission, même lieu et à 16 h 30 rencontre avec Philippe Marconnet à l’intention des intervenants de « Lire et faire lire ».



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide