Fermer la publicité

La chronique de Jacques Plaine : « Les loups du Pilat », de Michel Verrier -

le 23 février 2017 - Jacques Plaine - Livres

La chronique de Jacques Plaine : « Les loups du Pilat », de Michel Verrier -
Licence CC BY-SA 4.0/Clame Reporter - Loup des Appennins dans le Massif Central

De nos jours - dans le Parc naturel régional du Pilat et du côté de Pélussin - des troupeaux sont sauvagement attaqués en pleine nuit. La rumeur se répand, enfle et affole le brave monde : et si les loups étaient la cause de ce carnage ? Un roman de Michel Verrier.

A Pélussin on aimerait bien s’attendrir sur Rémi Breysse. Un colosse solitaire qui depuis qu’Audrey sa compagne a été tuée dans un accident de voiture - un tout droit dans un virage avec une camionnette neuve - survit tant bien que mal avec son troupeau de brebis.

On aimerait bien s’attendrir sauf que depuis quelques temps -  nuit après nuit - les troupeaux du voisinage sont salement agressés. Une hécatombe de bêtes tuées, éventrées, déchiquetées, alors que son troupeau à lui a toujours été épargné. Pourquoi ? Parce que contrairement aux frères Chanal, à Jocelyn Pautrat et à tous les autres, il a acheté, puis dressé, deux patous.

Deux énormes chiens des Pyrénées - des bêtes de 60 kg - deux « chiens de protection » dont l’acquisition est subventionnée et dont - comme le nom l’indique - le rôle n’est pas de rassembler les moutons mais de les protéger. Depuis, inutile de surveiller son cheptel, les deux patous s’en chargent et malheur à l’inconscient qui pointerait son nez ou son museau.

Mais qui saccage donc les troupeaux alentour ? Certains affirment que ce sont des chiens errants, des chiens de chasseurs qui auraient pris le large et seraient retournés à l’état sauvage. D’autres jurent que ce sont des loups. Il y en a bien en Italie, dans les Alpes, voire au Mont Lozère !

On murmure même « qu’un illuminé qui a emmené la femme d’un copain dans les bois de Thélis-la-Combe » en aurait vu trois. Oui trois et même s’il n’avait pas de jumelles - mais qu’aurait-il fait de jumelles en ce jour d’amours coquines - il avait remarqué que ces bêtes ne buvaient pas comme des chiens. Plus exactement « ne lapaient pas » comme des chiens.

Et puis voila que les deux patous de Rémi sont empoisonnés. Et pourquoi pas par celui qui a trafiqué la voiture d’Audrey ? Car elle a été trafiquée cette voiture, il en est sûr.

Jacques Plaine

Les loups du Pilat, de Michel Verrier, De Borée, 18,90 €.

Vendredi 24 février à 18 h et à Clé d’Voûte 7 rue Basse des Rives, enregistrement public sur RCF de l’émission « A plus d’un titre » avec Michel Verrier. A 15 h au pôle de Services de Roche la Molière rencontre avec Michel Verrier dans le cadre de « Lire à Roche » et à 17 h 15 à Clé d’Voûte enregistrement d’une « Carte Blanche » avec Jérôme Sagnard pour son livre Le Pilat (Editions Sutton).



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide