Fermer la publicité

La chronique de Jacques Plaine : Le vieux sage de l'Himalaya

le 20 février 2015 - Jacques Plaine - Livres - article lu 368 fois

La chronique de Jacques Plaine : Le vieux sage de l'Himalaya

De l'Himalaya à l'Arctique, Daniel Pouget court le monde. A la recherche de curiosités destinées au Couvent, son musée de Chazelles-sur-Lavieu. Pourtant sa dernière trouvaille ne s'expose pas dans une vitrine car elle n'est pas un objet mais un personnage. Un personnage de roman.

Daniel Pouget, grand voyageur était ce jour là au Népal. A Katmandou exactement. Dans un sanctuaire hindou dédié à la divinité Shiva. Parmi les sâdhus (des « renonçants » ayant coupé tout lien avec leur famille et vivant de générosité publique) il remarque un vieil homme en méditation profonde. Un vieil homme qui ne lui demande rien - même pas une obole pour s’être laissé photographié. Non, un vieil homme qui lui dit simplement dans un anglais parfait : « Que pensez-vous de ce lieu saint ? » Intrigué, Daniel Pouget s’informe, pose des questions et découvre qu’il est en face d’un personnage singulier. Un solitaire - « un renonçant » - qui vit dans une forêt aux portes de Katmandou. L’ethnologue forézien ne connaît ni son nom ni son adresse mais lui propose une rencontre. Une vraie. Une de celles où l’on va au fond des choses…et qui aura lieu quelques mois plus tard.

L’histoire de ce sâdhu commence au pied de l’Annapurna. Dans une famille de caravaniers. Son père troque le sel - du Népal au Tibet chinois - contre des produits manufacturés. Au cours d’une de ses expéditions une avalanche emporte toute la caravane. Cinquante yacks. Gamin de cinq ans, il sera le seul survivant. Ficelé sur sa monture qui avait eu la bonne intuition, fuir la catastrophe. Alors qu’il va mourir de faim et de froid, la chance lui sourit. Une autre caravane passe, le découvre et l’adopte. Nomade et mal aimé il va vivre au rythme de sa nouvelle famille qui n’hésitera pas à l’abandonner lorsqu’un accident lui emportera la moitié du bras. Recueilli dans un monastère, remarqué par un médecin tibétain traditionnel - un Amchi - il deviendra lui-même Amchi.

Sa route semble s’éclaircir lorsqu’une mauvaise fréquentation, une initiative hasardeuse, une grosse bêtise suivie d’une rencontre avec une fille d’une autre caste l’entraîneront sur des chemins encore plus escarpés que ceux de l’Annapurna, la montagne qui l’a vu naître.

Jacques Plaine

Le vieux sage de l’Himalaya, Daniel Pouget, Les amis du couvent, 20 €.

Vendredi 20 février à 18 h et à la Librairie de Paris, enregistrement public sur RCF, de l’émission « A plus d’un titre » avec Daniel Pouget. Avant l’émission, même lieu et à 17 h 15  enregistrement d’une « Carte Blanche » à Suzanne Vengeon pour son livre Au pays de mon amie Douba, l’Ethiopie du Sud, Capucine.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide