Fermer la publicité

La chronique de Jacques Plaine : « L'imam, l'évêque et le rabbin », de Florence Méréo

le 05 janvier 2017 - Jacques Plaine - Livres

La chronique de Jacques Plaine : « L'imam, l'évêque et le rabbin », de Florence Méréo
Autrement - L'imam, l'évêque et le rabbin, Florence Méréo, Autrement, 17 EUR

Conte de Noël, conte de fées ou conte à dormir debout cette histoire d'un imam, d'un évêque et d'un rabbin qui, dans l'Essonne, n'ont pas peur de se regarder en face et travaillent main dans la main ? Trois hommes de foi en tous cas qui « ont enfilé leurs uniformes de pompier, et bataillent pour éteindre les haines qui fracturent notre société. »

Tous trois sont nés dans les années 1940 au Maroc et se retrouvent aujourd’hui dans l’Essonne à quelques kilomètres les uns des autres. Michel Dubost est l’évêque d’Evry Corbeil-Essonnes, Michel Serfaty le rabbin de Ris-Orangis, Khalil Merroun le recteur de la grande mosquée d’Evry-Courcouronnes.

Trois figures religieuses, j’allais dire trois drôles de citoyens au parcours de baroudeurs. L’évêque, théologien, a été évêque aux armées, organisateur des journées mondiales de la jeunesse, intervient régulièrement à la prison de Fleury-Mérogis. Il se rend plusieurs fois l’an auprès des chrétiens d’Orient.

Le Rabbin, professeur des Universités, fondateur de l’association de l’Amitié judéo-musulmane avec laquelle il s’est offert, en bus, dix Tours de France, est ex pivot de l’équipe nationale juive de basket et a fait le buzz en tournant trois clips de rap avec un braqueur repenti.

L’imam enfin, ancien ouvrier-ajusteur-syndicaliste devenu recteur d’une des plus grandes mosquées d’Europe est aussi aumônier musulman de la prison de Fleury-Mérogis et depuis 2014 coprésident fondateur du Comité des musulmans de France contre l’extrémisme et pour les droits humains.

Une sacrée équipe ou une équipe sacrée - c’est selon - qui faisant fi de ses divergences n’hésite pas à tirer dans le même sens chaque fois que le « vivre ensemble » permet de privilégier le bien commun.

De 2010 à 2015, Florence Méréo, journaliste stéphanoise, a maintes fois rencontré ces trois personnages de roman - ensemble ou séparément - que ce soit à la mosquée, à la synagogue ou au diocèse, découvrant que s’ils n’étaient pas d’accord sur tout ils avaient au fond d’eux-mêmes une seule volonté - en mettant sous le boisseau les sujets qui fâchent - la volonté d’agir. Un cas unique cette trilogie ? Des précurseurs espérons-le. Ne sont-ils pas tous des « enfants d’Abraham » ?

Jacques Plaine

L’imam, l’évêque et le rabbin, Florence Méréo, Autrement, 17 €.

Vendredi 6 janvier à 18 h et au Campus Tréfilerie Bâtiment M, enregistrement public sur RCF de l’émission « A plus d’un titre » avec Florence Méréo. Avant l’émission, même lieu et à 17 h 15 enregistrement public d’une « Carte Blanche » avec Serge Granjon pour son livre Colline Sainte-Barbe. Grandes heures d’un long passé. Claude Bussy.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide