Fermer la publicité

La chronique de Jacques Plaine : Jean-Guy Soumy sur le podium du Prix Charles-Exbrayat

le 21 août 2015 - Jacques Plaine - Livres - article lu 336 fois

La chronique de Jacques Plaine : Jean-Guy Soumy sur le podium du Prix Charles-Exbrayat

Jean-Guy Soumy, Prix Claude-Fauriel 2008 pour « La Chair des étoiles » est de retour à Saint-Étienne, sélectionné dans le dernier tiercé du Prix Charles-Exbrayat. Si « La Chair des étoiles » était l'histoire d'une jeune « munitionnette » de la Manufacture d'armes de Saint-Étienne condamnée en 1919 pour un crime qui n'en était peut être pas un, celui de Jeanne, l'héroïne de « La Promesse » est bien lui « le plus affreux des crimes ».

Car la marquise Jeanne de Coussac se serait « homicidée » elle-même. En enjambant la balustrade de la tour. Or en ce temps-là le suicide  était « un homicide contre Dieu et contre le roi », le plus affreux des crimes.

Le procureur royal pouvait requérir contre le cadavre ; et si « l’homicidée » avait agi en totale possession de ses moyens la condamnation était infamante. Éternelle. Le nom du coupable était oublié pour toujours, rayé des livres, effacé des registres. Son cadavre, attaché sur une claie, était traîné la tête en bas par les rues de la ville, face contre terre, puis pendu par les pieds. Enfin il était jeté à la voirie « avec les immondices et les carcasses d’animaux comme indigne d’une sépulture chrétienne. » Encore fallait-il prouver que l’homicidée avait agi de son plein gré.

Jeanne serait donc jugée. Mais comment juger une morte ? Le magistrat instructeur avait convoqué Camille, le cousin et l’ami d’enfance de Jeanne et l’avait informé qu’il le désignait comme « curateur ». C’est très simple, avait-il précisé, vous serez son incarnation, son corps et sa voix. « Le procès sera ouvert contre vous, Camille Gralis, curateur du cadavre de la marquise Jeanne de Coussac accusée de s’être homicidée elle-même ». Il avait même ajouté que si Camille acquiesçait aux dires des témoins - tous concordants - la marquise serait condamnée de facto et le procès vite expédié.
Mauvaise pioche. En écoutant les témoins, Camille découvre la solitude de Jeanne depuis qu’au mépris de sa promesse il l’a oubliée pour une autre, la détresse de celle qui lui portait un amour insensé. Un amour fou. Mais si le procureur peut requérir contre un cadavre peut-il aussi requérir contre une folle ? La démence de Jeanne va-elle la sauver de l’infamie ?

Jacques Plaine

La Promesse de Jean-Guy Soumy, Robert Laffont, 18 €.

Jean-Guy Soumy à Saint-Étienne

Enregistrement public sur RCF de l’émission À plus d’un titre avec Jean-Guy Soumy, vendredi 28 août à 14 h 30 à la salle Charles-Exbrayat de Planfoy.

Après l’émission marche-lecture jusqu’à l’arbre Charles-Exbrayat et vers 17 h 30 cocktail au pont Souvignet.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide