Fermer la publicité

La chronique de Jacques Plaine : « Et je danse, aussi »

le 08 octobre 2015 - Jacques Plaine - Livres - article lu 186 fois

La chronique de Jacques Plaine : « Et je danse, aussi »

Henri Vincenot n'aurait pu écrire Les Chevaliers du chaudron avant la locomotive, pas plus qu'Anne Laure Bondoux et Jean Claude Mourlevat n'auraient écrit Et je danse, aussi avant l'informatique. Un roman à quatre mains, 100 000 volts et deux boîtes mails. La boite de Pierre-Marie Sotto et celle d'Adeline Parmelan.

C’est Jean-Claude Mourlevat (auteur d’une trentaine d’ouvrages pour la jeunesse et couvert de lauriers littéraires) qui se cache dans la boîte de Pierre-Marie Sotto - Prix Goncourt en route pour le Nobel - Anne-Laure Bondoux (plus de dix romans pour la jeunesse et autant de prix littéraires) se chargeant de celle d’Adeline Parmelan, admiratrice inconditionnelle du Maître.

Pierre-Marie ouvre le ban - le 24 février 2013 - par un « chère Madame Parmelan » pour le moins impersonnel. Par contre un mois plus tard, après des salves de courriels échangés, il donnera à la dame un « Chère froufroutante » un rien canaille. La « Chère froufroutante », qui avait ouvert son mail le 24 février d’un cérémonieux : « Avec toute mon admiration » se fendra le 27 mars d’un « Je vous embrasse au milieu de ma batterie de casseroles » polisson. Nous en sommes à la page 100, il en restera presque 200 à nos deux internautes pour mener à bien l’aventure singulière de leurs sentiments en ligne.

Mais avant l’histoire - et il n’y aurait pas d’histoire sans ce détail d’avant l’histoire - Adeline Parmelan, négligeant Internet, avait envoyé à Pierre-Marie Sotto et par la vraie poste - celle des timbres et des facteurs - « une volumineuse enveloppe » anonyme. 

Que contenait cette enveloppe ? Un manuscrit ? Non ! Trop simple et il faudra presque 300 pages et autant de courriels pour qu’elle livre son secret. Et quel secret !

« Un livre qui m’a enchanté », écrit François Busnel, journaliste de La Grande Librairie. « Un petit bijou », ajoute l’éditeur pour l’Espagne. « J’ai été fasciné et presque hypnotisé » s’enthousiasme son homologue Italien. Pour une fois que l’informatique accouche d’un livre papier… (Je m’autorise les points de suspension même s’ils révulsent Pierre-Marie Sotto, je le rappelle, Prix Goncourt en route pour le Nobel).

Jacques Plaine

Et je danse, aussi, d'Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat, Fleuve éditions, 8,80 €.

Vendredi 9 octobre à 18 h et à la Librairie de Paris, enregistrement public sur RCF de l’émission « A plus d’un titre » avec Jean-Claude Mourlevat. Avant l’émission, même lieu et à 17 h 15 enregistrement public d’une « Carte Blanche » avec Jean-Pierre Larminier pour son roman Les nuits du gitan, Editions Jeanne d’Arc.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide