Fermer la publicité

La chronique de Jacques Plaine #4 : Le démantèlement du cœur, de Daniel de Roulet

Rhône le 12 octobre 2014 - La Rédaction - Agglomération stéphanoise - article lu 758 fois

Le temps de monter sur le bunker et le voilà aux premières loges face à la deuxième vague du tsunami.

Parce qu’après la terre c’est la mer qui joue les grandes folles. Une vague énorme : deux maisons de deux étages. Tout ce qu’il n’a pas dévasté à l’aller, l’océan va l’anéantir au retour. Mais Mirafiori n’est pas inquiet. il sait qu’en cas de séisme « l’endroit le plus sûr de tout l’archipel japonais, c’est une centrale atomique ». Son copain Amir par contre « gémit comme un lapin apeuré dans un manga ». Comme si tous les mangas finissaient en catastrophe !

Pendant ce temps à Brangues - au cœur du Dauphiné des plaines et des collines - ses parents ont un rendez-vous galant. Quarante ans qu’ils ne se sont vus. Ils s’étaient quittés sur « un prétexte ridicule ». Enceinte de Mirafiori, Shizuko avait été ulcérée à l’idée que Max son amant d’alors envisage de « faire passer l’enfant ». Quand on est hibakusha c'est-à-dire victime de la bombe (c’est celle de Nagasaki qui l’avait « éjectée du ventre de sa mère ») être enceinte est tellement merveilleux et inespéré qu’envisager de « faire passer l’enfant » serait criminel.

Shizuko est chargée par l’Agence internationale de l’énergie atomique de Vienne de contrôler les procédures de sécurité prévues pour le démantèlement à 50 km de Lyon du site de Malville. Dont la vidange du sodium de la cuve de Super Phénix.

Max lui est architecte. Dans les années quatre-vingts il a construit à Londres la Tour Fusions. Un immeuble de cinquante-quatre étages - bourré d’amiante - et que les propriétaires d’aujourd’hui veulent faire imploser sans se soucier des risques de contamination.

Séparés depuis quarante ans Shizuko et Max sont malades l’un de l’autre. De manière permanente, incurable. « Comme si un coup de foudre pouvait être à répétition ». Sauf qu’aujourd’hui 11 mars 2011 la centrale atomique de Fukushima vient d’exploser avec leur fils Mirafiori « en zone ». Mais ça, ils ne le savent pas encore.

Jacques Plaine

Le démantèlement du coeur, Daniel de Roulet, Buchet Chastel, 16 €.

Réécouter l'émission « A Plus d'un titre »



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide