Fermer la publicité

La Chaudronnerie Fayolle investit

Loire le 06 août 2015 - Denis Meynard - Industrie - article lu 732 fois

La Chaudronnerie Fayolle investit
©Denis Meynard - L'entreprise vient de fêter ses cinquante ans.

Le nouvel actionnaires majoritaire de la PME yssingelaise vise un chiffre d'affaires de près de 3 M€ sur 2015.

Après la vente de l’entreprise montbrisonnaise d’endoscopie industrielle Foretec, dont il a été l’actionnaire et le dirigeant pendant dix ans, Jean-Marc Defour a fait l’acquisition en juillet 2013 de la chaudronnerie Fayolle. Il a réinvesti le montant de la cession de son entreprise et s’est associé à un partenaire financier, actionnaire minoritaire, Rhône-Alpes PME (groupe Siparex), pour réaliser cette reprise auprès de Patrick Fayolle, dont le père a créée l’entreprise éponyme voici cinquante ans.

Cette PME installée sur la zone industrielle de La Guide, à Yssingeaux, est en bonne santé, affichant sur 2014 un résultat net de 335 000 € pour un chiffre d’affaires de 2,7 M€, avec 18 salariés. Et une prévision de près de 3 M€ cette année. Après avoir investi 100 000 € dans une machine de pliage de la tôle, fin 2014, Jean-Marc Defour a fait l’acquisition d’un laser cinq axes pour près de 1 M€. C’est notre quatrième laser, indique le dirigeant de la Chaudronnerie Fayolle, qui en possède deux fonctionnant à plat pour travailler le métal en feuilles et un autre cinq axes pour la 3D.

La dernière acquisition, de marque allemande Trumpf, en service depuis le mois de juillet, découpe par laser YAG, avec une longueur d’onde beaucoup plus faible que le laser CO2. « On peut transporter le faisceau par fibre optique », indique Jean-Marc Defour, en expliquant que cette machine permet de découper sans difficulté des matériaux tels que le cuivre, le laiton et certains aluminiums et de réaliser des soudures complexes. « On travaille plutôt pour des PME de plein de secteurs différents, les biens d’équipement, les travaux publics, le bâtiment, le poids-lourd, le ferroviaire, la chimie, l’agroalimentaire, le médical et deux autres que je souhaite développer pour avoir travaillé avec eux dans le cadre de ma précédente entreprise », poursuit-il.

Le périmètre de la clientèle de ce sous-traitant en tôlerie-chaudronnerie qui fournit des prestations techniques de pliage, découpe, soudure manuelle Tig/Mig ou laser avec ses équipements de pointe, est régional élargi. Avec un peu de national. L’entreprise travaille aussi pour certains de ses confrères qui n’ont pas d’outillage laser. Originaire de Haute-Loire et ayant longtemps vécu à Firminy, Jean-Marc Defour est à la base mécanicien titulaire d’un CAP de fraisage. Il a acquis une solide formation technique par alternance à l’ISTP de Saint-Étienne en conduite laser, soudure et pliage.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide