Fermer la publicité

La charte Objectif zéro pesticide est signée

Isère le 06 novembre 2015 - Patricia TRICOCHE - Nord-Isère - article lu 229 fois

La charte Objectif zéro pesticide est signée
Patricia Perry Tricoche - Elus des Vallons et responsables de la FREDON signataires de la Charte

C'est à l'initiative de la communauté de communes des Vallons-de-la-Tour et de la Fredon Rhône-Alpes (Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles) qu'avait lieu au siège des Vallons la signature de la charte « Objectif zéro pesticide dans nos villes et villages » en présence des neuf collectivités signataires (1).

Jugés longtemps indispensables, les pesticides sont désormais au centre des préoccupations environnementales. Et la proposition de loi interdisant en France les produits phytosanitaires dans les espaces verts publics, talus, voiries à partir de 2020, a amené les collectivités à réagir, si ce n’était pas déjà fait, comme dans les Vallons-de-la-Tour. Cependant, le passage au « zéro phyto » est un exercice particulièrement délicat qui mêle problématiques techniques, financières et sociales.

Comme l’expliquait Guillaume Genin, président de la Fredon Rhône-Alpes, « des outils existent pour accompagner les communes dans cette voie parmi lesquels la charte régionale d’entretien des espaces publics élaborés par les différents pilotes régionaux (Draaf, Frapna et Fredon). » Cette charte propose un cadre technique et méthodologique pour accompagner la réduction des produits phytosanitaires sur les espaces publics. Autour de la table, les maires et élus des communes se félicitaient d’une charte qui leur apporte du soutien mais qui répond aussi à du bon sens, qui donne l’exemple avec des agents communaux déjà sensibilisés et formés  au désherbage alternatif. La réunion rappelait les enjeux de la démarche avec des témoignages et activités très concrètes : retours d’expériences de communes et d’organismes supports et de matériels.

Signée sur 5 ans, la charte va permettre la réalisation d’un plan de désherbage qui a pour objectif de faire évoluer progressivement les pratiques sur les espaces publics en intégrant la protection de l’eau et ouvrira à des aides à hauteur de 80% pour l’achat de matériel de désherbage alternatif par l’Agence de l’eau. La formation des agents ainsi que la sensibilisation des habitants et le suivi des actions font également partie des engagements pris par la commune signataire.

Patricia Perry-Tricoche

(1)Cessieu, Dolomieu, Faverges-de-la -Tour, La Chapelle-de-la-Tour, La Tour-du-Pin, Le Passage, Rochetoirin, Saint-Didier-de-la-Tour et les Vallons-de-la-Tour.

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide