Fermer la publicité

La Chapellerie Traclet consolide sa logistique

Loire le 28 septembre 2015 - Aline Vincent - Économie - article lu 270 fois

La Chapellerie Traclet consolide sa logistique
Aline Vincent - La chapellerie a été l'un des pionniers du e-commerce il y a 20 ans

Comment une institution du commerce roannais a su prendre le virage internet dès les prémices de l'informatique. Elle réalise aujourd'hui plus de la moitié de son chiffre d'affaires sur la toile.

La chapellerie Traclet fait partie de ces commerces qui ont traversé les décennies sans montrer le moindre signe de vieillesse. Cette institution roannaise, au cœur de Roanne, a sûrement été l'une des premières boutiques à saisir le virage du e-commerce au milieu des années 1990.

Positionnée sur une niche étroite, la chapellerie réalise aujourd'hui près de 70 % de son chiffre d'affaires de 850 000 € via Internet. Deux salariés sont affectés à ce département. Un troisième rejoindra bientôt l'équipe. Parmi les 5 000 références que propose la boutique sur la toile, en stock ou à fabriquer sur mesure, des produits d'exception comme les Stetson, Borsalino ou Panama et d'autres moins connus du grand public comme la marque Akubra (Australie), les bérets Laulhère, les casquettes et les chapeaux Crambes, les chapeaux de protection solaire canadiens Tilley...

Traclet a également mis au point sa propre marque fabriquée en France, voire dans le Roannais. Elle répond enfin aux demandes spécifiques sur mesure (bicornes..). « Nous bénéficions d'une antériorité sur Iinternet, témoigne Sébastien Traclet. Nous vendons essentiellement en Europe francophone, Suisse, Belgique.... L'Allemagne, l'Angleterre et les Etats-Unis ont leurs propres acteurs desservant leur zone géographique. »

Un nouveau bâtiment logistique

La société va acquérir un bâtiment de 800 m2 à Roanne en 2016, s'ajoutant aux 150 m2 actuels devenus insuffisants. « Nous devons disposer d'un stock plus important pour répondre encore plus rapidement à la demande ». Chez Traclet, le virage du e-commerce viendra du fils des repreneurs de la Maison Guicherd en 1986. Titulaire d'un master en gestion des entreprises, ses fonctions d'auditeur dans une banque ne répondent pas à ses attentes. Il décide de rejoindre l'entreprise familiale.

Une seconde boutique est ouverte à Saint-Etienne. puis l'avènement de l'Internet fera très vite germer chez lui l'idée de se saisir de ce nouvel outil comme base du développement. La stratégie s'est avérée payante. « On n'existerait peut être plus sans cela. 20 ans plus tard, nous profitons de notre antériorité. » La boutique de la rue de Cadore est bien connue des amateurs qui font un détour par Roanne pour acheter un chapeau. Ils viennent de partout, France, Dom-Tom... Cet été, la boutique fermée pour cause de congés a exceptionnellement ouvert plusieurs fois pour eux.

Aline Vincent



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide