Fermer la publicité

La Chaise-Dieu réhabilite l’auvergnat Onslow

Loire le 14 août 2014 - La Rédaction - Culture - article lu 684 fois

La Chaise-Dieu réhabilite l’auvergnat Onslow
L'orchestre national de Lorraine, qui participera au face-à-face Beethoven/Onslow samedi 30 août (© B. Piche?ne 2013)

Le Messie de Haendel ouvrira le festival en l’abbatiale Saint-Robert de La Chaise-Dieu, mercredi 20 août, avec le King’s consort, l’un des principaux orchestres sur instruments d’époque.

D’autres grandes pages du répertoire universel émailleront le festival : la Symphonie fantastique de Berlioz, vendredi 22 août, avec la Chambre philarmonique ; le Requiem de Mozart, mercredi 27 août. La clôture du festival, dimanche 31 août, confiée à l’Orchestre national de Lyon, porte le titre « Symphonie espagnole », tout en empruntant au répertoire de trois compositeurs français : Maurice Ravel (Ma mère l’Oye), Edouard Lalo (Symphonie espagnole) et Camille Saint-Saëns (Symphonie n° 3).

Le piano à l’honneur

Deux journées seront totalement dédiés au piano, avec les récitals en l’abbatiale de deux grands solistes : Michel Dalberto qui jouera Liszt, Scriabine et Ravel, jeudi 21 août, et Philippe Cassard, Brahms et Schubert, jeudi 28 août. Ils seront précédés à l’auditorium Cziffra, de deux grands espoirs du piano : Michail Lifits, jeune pianiste allemand, le 21 août, et Nicolay Khozyainov, étoile montante du piano russe, le 28 août. Un grand concert symphonique terminera chaque fois ces deux journées exceptionnelles. Le pianiste Adam Laloum se mesurera pour la première fois au Concerto pour piano de Schumann, avec l’Orchestre symphonique de Saint-Etienne Loire, le 21 août, et Khatia Buniatishvili jouera le Concerto pour piano de Grieg, accompagnée par l’Orchestre du festival de Gstaad.

Rameau

« Rameau et l’esprit français », c’est le titre d’un cycle consacré à Jean-Philippe Rameau à l’occasion du 250e anniversaire de sa mort. L’ensemble La Fenice fera résonner ses trois grands motets, dimanche 24 août en l’abbatiale, tandis que l’ensemble Les Dominos de
Florence Malgoire, mais aussi Christophe Rousset au clavecin, feront goûter le 23 août au raffinement de sa musique de chambre. Sandrine Piau et Les Paladins réservent leurs « Surprises de l’amour » pour le théâtre du Puy-en-Velay, vendredi 22 août, tandis qu’à la tête de son ensemble Les Musiciens du Paradis, le claveciniste Bertrand Cuiller offrira en l’abbatiale un florilège des plus belles pages orchestrales des opéras de Rameau, dimanche 24 août.

Bach en famille

Carl Philipp Emanuel, le cadet des fils de Jean-Sébastien Bach, né il y a exactement trois cent ans, sera mis en regard de la musique de son père, par l’ensemble Pygmalion, mais aussi Benjamin Alard, à l’orgue et au clavecin, mardi 26 août. Le choeur Luce del Canto et l’orchestre Europa Barocca feront leurs débuts au festival dans la première version du Magnificat de Jean-Sébastien Bach, associé à celui d’Arvo Pärt lundi 25 août.
Enfin un spectacle inédit autour des Passions de Jean-Sébastien Bach, revisitées autour d’un texte poétique de l’écrivain Jean-Pierre Siméon, mardi 26 août.

Une redécouverte : Onslow

Fierté du panthéon musical auvergnat, George Onslow (1784-1853) fut surnommé dès le XIXe siècle le « Beethoven français ». Les chefs Jos van Immerseel et Jacques Mercier proposeront les 29 et 30 août trois face-à-face Onslow/Beethoven, où les symphonies n° 1 et 4 d’Onslow répondront aux symphonies nos 5 et 6, Pastorale, et au Concerto pour violon de Beethoven. Même symétrie pour la musique de chambre qu’interpréteront le Quatuor Diotima le 30 août et le jeune et prometteur violoniste David Petrlik, accompagné au piano par Laurent Martin, le 29 août.

Informations et réservations à l’Office de tourisme de La Chaise-Dieu, Tél : 04 71 00 01 16, courriel : otcasadei@wanadoo.fr, site Internet : www.chaise-dieu.com


Le festival pour tous

La plupart des concerts sont précédés une heure avant d'une sérénade, dans le cloître de La Chaise-Dieu, mais aussi sur les autres lieux de concert à Brioude, Saint-Paulien, le Puy-en-Velay et d’Ambert.
En outre cette année, des sérénades itinérantes le jour de l’ouverture, mercredi 20 août, au fil de 4 étapes du Puy à la Chaise-Dieu, à 11 h place du Plot au Puy-en-Velay, à 14 h place Saint-Georges à Saint-Paulien, à 15 h 30, parvis de l'église à Félines, à 17 h, parvis de l'abbatiale de La Chaise-Dieu.
Cette année encore, deux concerts d'orgue (gratuits), assurés par deux étudiants des conservatoires de Paris et de Lyon, seront donnés sur l’instrument de l’abbatiale, mercredi 20 août à 17 h 30 et jeudi 28 août à 11 h.
A noter enfin les messes dominicales célébrées pendant le festival à 10 h 30 à l’abbatiale de la Chaise-Dieu. Elles seront accompagnées, le 24 août par Christophe de La Tullaye à l’orgue et le chœur Luce del canto, et le 31 août par Olivier Marion à l’orgue et l’ensemble vocal Aedes.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide