Fermer la publicité

La Capi pousse ses transports

le 06 novembre 2015 - Arnaud DE JUBECOURT - Collectivités locales - article lu 445 fois

La Capi pousse ses transports
La CAPI vise une amélioraton du service bus

Les sujets liés au transport tenaient la première place dans l'ordre du jour du conseil communautaire des Portes de l'Isère du 3 novembre. Au programme : bus, vélo, et encore bus.

Le premier sujet « bus » est le renouvellement de la délégation de service public (DSP) liée à l’organisation des lignes. Celle-ci arrivant à échéance, une consultation a été lancée, à l’issue de laquelle la DSP serait confiée à Keolis jusqu’en 2021. Déjà partie prenante dans Cerus qui exploite aujourd’hui la DSP, le groupe va constituer à présent une filiale dédiée dont il sera majoritaire. Son engagement inclut une augmentation de la fréquentation (+ 7,5 % à 5 ans), de la lutte contre la fraude, de l’information voyageurs. Les démarches qualité et environnement sont revues à la hausse et les coûts de conduite et de maintenance seront abaissés. Le budget est de l’ordre de 8,5 M€/an pour la collectivité et les sous traitants (notamment Annequin, cars Faure ou Cars Postal) seront maintenus. Le délégataire pourra également contribuer à développer du transport alternatif et à la demande sur tout ou partie des 22 communes concernées.

Réaménagement du dépôt bus de Villefontaine

Un deuxième sujet concernant les bus était à l’ordre du jour : il s’agit du réaménagement du dépôt de bus de Villefontaine et des bureaux attenant, pour répondre à la nouvelle demande en termes de capacité dans le respect des normes ergonomiques et environnementales. Un groupement de maîtrise a travaillé au projet dont le coût est estimé aujourd’hui à un peu moins de 2 M€ TTC en incluant les diverses contraintes liées au maintien de l’exploitation pendant les travaux. Ceux-ci pourraient démarrer à l’été 2016 et se prolonger jusqu’à l’automne suivant, permettant à Keolis de tenir ses engagements dans le cadre de la nouvelle DSP.

Keolis est un acteur privé qui gère 90 réseaux urbains dans le monde et emploie 34 200 personnes en France et plus de 25 000 à l’international. La nouvelle société constituée pour le territoire CAPI s'appellera Keolis Porte-de-l'Isère et la SEM-VFD en sera actionnaire.

De l'aide au vélo pour les entreprises

Le dernier sujet abordé en termes de transport est celui du vélo. La Capi entend en effet poursuivre l’encouragement de ce mode de déplacement durable. Elle avait mis en place jusqu’ici une incitation à l’acquisition de vélos électriques (VAE) par les particuliers, en offrant une prime aux ménages qui s’équipaient : 274 vélos ont pu être ainsi financés. La Capi souhaite aujourd’hui se tourner vers les entreprises, en abondant au financement des vélos acquis dans le cadre d’une démarche de plan de déplacement d’entreprise ou interentreprises;1000 euros seraient attribués pour l’achat d’un vélo. Ce programme d’aide est pour l’instant lancé en version expérimentale limitée à l’achat d’une quinzaine de vélo. Les entreprises intéressées devront signer une convention avec la Capi et montrer leur engagement dans une démarche de management de la mobilité.

Arnaud de Jubécourt

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide