Fermer la publicité

La Cabaret Frappé, un signe de convivialité et de qualité

Rhône le 20 juillet 2014 - Olivier Trojani - Actualités - article lu 659 fois

La Cabaret Frappé, un signe de convivialité et de qualité
(© Guillaume Ferrante)

Quand on vous parle d’éclectisme musical, il suffit de voir les noms au programme pour s’en apercevoir.

La 16e édition du Cabaret Frappé sera rock, soul, blues, électro, folk, trip hop, reggae, jazz, maloya, pop, hip hop, funk… ou encore brassera les genres musicaux entre eux. Cette affiche 2014 vous fera voir du pays en vous embarquant pour un périple entre la France, l’Angleterre, la Finlande, la Macédoine, La Réunion, les Etats Unis, le Ghana, la Hongrie, le Sénégal, le Québec, l’Allemagne, les Pays-Bas … Et Grenoble, bien sûr ! Pour vous offrir un avant goût, nous allons faire un tour (non exhaustif) de ceux qui seront en charge de rythmer ce voyage sonore et visuel.
On commence avec Moriarty qui vient mélanger son univers folk-blues avec celui de Christine Salem porté sur le maloya (musique de l’ile de La Réunion) pour offrir une création envoutante. Et, pour rester dans cette partie du monde, on évoquera la réunionnaise Maya Kamati qui met à l’honneur la culture de l’île qu’elle retranscrit dans sa musique, via des instruments traditionnels, ou des rythmiques, et dans ses textes, tout en la modernisant avec l’orchestration et sa voix claire et limpide. On ne peut que tomber sous le charme. Pour continuer dans la thématique des îles, on partira du côté de la Jamaïque (et des Etats Unis) avec Ky-Mani Marley, fils de la légende du reggae, qui à déjà fait ses preuves depuis longtemps. Son talent n’est plus à démontrer. Sa musique à dominante reggae s’agrémente de touches allant du dub au hip hop en passant par le R’n’B…
Changeons de décors avec They Call Me Rico, dont le deuxième album This Kind of Life
est sorti le 5 novembre 2013, pour investir les grands espaces américains. D’origine Québécoise, Rico envoie un blues-rock efficace et sans détour.  Tout y est, le jeu de guitare et la voix grave et éraillée. Fermez les yeux, vous êtes aux Etats Unis, en plein désert ! S’en suivra l’électro-blues pimenté de hip hop de St.Lô, dont l’opus Room 415 est paru le 10 mars dernier. Avec eux l’intensité va monter d’un cran. Laissez-vous immerger dans cet environnement urbain et sombre. Ce sera juste avant de basculer dans le monde trip hop de Tricky. Il est revenu en grande forme avec l’album False Idols (mai 2013), un opus aux accents soul, rock, electronica, trip hop… Avec False Idols, Tricky a signé un de ses disques les plus abouti.
Puis, on partira surfer sur la vague du chanteur au casque étoilé : Cascadeur. Une pop planante et profonde, ponctuée de touches électro. Son savoir-faire de compositeur s’illustre une seconde fois dans l’album millimétré et à fleur de peau Ghost Surfer, sorti au mois de février. On finira se petit tour avec le phénomène AS Animals. Il aura fallu un album (le premier) au titre éponyme, sorti en janvier dernier, pour voir atterrir ce duo sur le devant de la scène. Une pop sauvage emmenée par l’étonnantes voix de Zara Desbonnes et le multi-instrumentaliste Frédéric Grange. C’est à n’en pas douter, ils vont marquer cette édition 2014.
Même si vous ne connaissez pas l’univers d’un des groupes de musique actuelle programmé cette année, vous pouvez aller le voir les yeux fermés, il n’y aura pas de mauvaise surprise, bien au contraire !

Olivier Trojani


Jardin de Ville
38000 Grenoble ; www.cabaret-frappe.com.
Du 21 au 26 juillet, Le Kiosque à 19 h, Entrée libre, le Zicbus à 21 h, Entrée libre, et le Chapiteau à 21 h, 14 €/17 €, Pass trois soirées au choix 39 €.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide