Fermer la publicité

La bière stéphanoise est de retour

Loire le 05 juin 2014 - Marine Graille - Agglomération stéphanoise - article lu 1242 fois

La bière stéphanoise est de retour
M.G.

Produire leur propre bière était visiblement un projet de longue pour les trois associés de la Brasserie stéphanoise.

Benjamin Valentin, Pierre-Luc Jourjon et Yoann Fournier se sont donc lancés dans l’aventure brassicole en créant la seule et unique bière de Saint-Etienne. Pour monter leur projet, il a fallu investir 250 000 € en machines et autres matériel ainsi que pour les 400 m2 de local situés à Bellevue.
Yoann Fournier, connu dans le monde brassicole stéphanois, n’en est pas à son premier coup d’essai. Depuis 2005, le jeune homme est gérant du « Soggy bottom », l’un des bars à bières les plus importants de Saint-Etienne. En 2009, il ouvra sa propre cave à bière « La houblonnerie » où il élabore ses premières recettes de bières sous le nom de la « Glüte ». Enfin, Y. Fournier gère une activité de distribution de fûts pour le milieu associatif. Ses deux associés ont quant à eux fait leurs armes en créant en mai 2013 l’association Copain chopines, et dont l’objectif était de faire découvrir l’univers de la bière artisanale. Cette structure leur a permis de créer une « micro brasserie » en produisant entre 200 et 600 l par mois. « Cette bière était essentiellement destinée aux associations. Finalement, cette première expérience nous a permis de nous former pour la suite », explique B. Valentin.

En grande surface ?

La brasserie stéphanoise, qui compte deux salariés, produira une douzaine de bières différentes, les 6 « glüttes » ainsi que les recettes de Copain chopines avec des céréales provenant de Belgique et du territoire local. « Notre objectif pour la première année est d’atteindre les 4 000/ 6 000 l par mois », espère B. Valentin. En termes de chiffres d’affaires les trois jeunes hommes préfèrent se montrer prudents. « Nous tablons pour la première année d’activité sur 200 000 € », confie Yoann Fournier.
Les premières bouteilles sont en cours de production, elles devraient ensuite être embouteillées mi juin pour être prêtes à être commercialisées début juillet. Les bières 100 % stéphanoises seront distribuées dans un premier temps dans les caves spécialisées, les bars, ou encore les épiceries fines. Dans un deuxième temps, les trois associés espèrent pouvoir commercialiser leurs produits en grande surface.

Marine Graille



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide