Fermer la publicité

La Belle Électrique se met à l'heure du métal

Isère le 21 octobre 2015 - Laurent Marchandiau - Musique - article lu 303 fois

La Belle Électrique se met à l'heure du métal
Jessica Calvo - La Belle Electrique organise une rencontre - débat sur le métal le 31 octobre au soir.

Souvent diabolisé à tort, le métal séduit autant qu'il déchaîne les passions. Il ne laisse en aucun cas indifférent. Afin de rompre les préjugés, la salle grenobloise La Belle Électrique organise le 31 octobre un débat autour de ce genre musical intemporel.

Du prince des ténèbres, Ozzy Osbourne, aux masques de zombie de Slipknot en passant par les tenues cloutées tout cuir de Rob Halford, le métal ne laisse personne indifférent. Que l’on aime ou que l’on déteste, ce courant musical intemporel s’avère pourtant méconnu, stigmatisé voir décrié… à tort. Derrière les préjugés se cachent une histoire riche, des styles variés. « Pour certains c’est une passion, d’autre un mode de vie, une philosophie. C’est un style de musique qui fédère avec un public cool. Pour preuve, dans les festivals tels que le Hellfest (Ndlr, le plus gros festival de France dédié au métal), il n’y a pas de violence », confie Yves Campion, directeur de la publication du mensuel Metallian et président de Metallian Productions (organisation de concerts). Et de poursuivre : « c’est un style de musique particulier qui développe de l’énergie entre les personnes et qui perdure dans le temps. » Et les groupes sont là pour le prouver ! Metallica, Scorpions, AC/DC, Deep Purple, Judas Priest… tournent encore et remplissent les stades tandis que les festivals de métal se multiplient dans l’Hexagone et ailleurs.

Sous le signe du métal

C’est pourquoi la salle de concerts grenobloise, La Belle Électrique, ne pouvait passer à côté de ce courant musical. « Nous avons déjà organisé des rencontres sur la musique populaire jamaïcaine, l’électro, la musique indépendante. Ce débat sur le métal s’inscrit dans la continuité », explique Marie Angleys chargée de l’action culturelle et des arts numériques à la Belle Électrique. Afin de répondre aux différentes questions, Fabrice Cassaro de Metallian Productions interviendra afin de présenter ce courant musical hors normes en retraçant son histoire, le tout entrecoupé d’extrait de concerts. Car le métal rassemble mille et un styles différents allant du black, du death en passant par le métal gothique ou symphonique jusqu’au trash. À chaque style, à chaque groupe ses univers. Osez passer la porte de l’enfer pour entrer au paradis des métalleux !

Laurent Marchandiau

Samedi 31 octobre à 19 h 15 à la Belle Électrique, esplanade Andry Farcy, Grenoble. Entrée gratuite dans la limite des places disponibles. Renseignements : www.la-belle-electrique.com



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide