Fermer la publicité

L'UDI de la Loire se prépare à l'année électorale

Loire le 12 janvier 2017 - Mathieu Ozanam - Politique - article lu 138 fois

L'UDI de la Loire se prépare à l'année électorale
UDI de la Loire - La déléguée départementale de l'Alliance centriste, Nicole Aubourdy, est candidate à la 2e circonscription

Le président de l'UDI de la Loire, Gilles Artigues, a rappelé les ambitions électorales de son parti lors de la présentation des vœux aux militants. L'année est cruciale avec les législatives en juin et les sénatoriales en septembre.

L’année a commencé sous d’heureux auspices pour l’UDI de la Loire. Le président sortant de Loire Forez Alain Berthéas, par ailleurs président du parti radical membre de l’UDI, a été réélu à la tête de la nouvelle agglomération début janvier.

Mais d’autres élections jalonneront 2017, la présidentielle en mai pour laquelle l’UDI a choisi de soutenir François Fillon, et au plan local les législatives en juin et les sénatoriales en septembre.

Investi par son parti l’été dernier, Gilles Artigues espère reconquérir la 1re circonscription de la Loire. Il en avait été le député de 2002 à 2007 avant de perdre le soutien d’une partie des électeurs de droite suite à sa candidature aux élections municipales de Saint-Étienne. Le socialiste Régis Juanico avait été élu en juin 2007, puis réélu en 2012 bénéficiant du contexte national consécutif à l’élection de François Hollande à la présidence de la République.

Gilles Artigues n’est pas le seul candidat à la candidature pour porter les couleurs de la droite et du centre, Robert Karulak a également été investi par son parti Les Républicains. Chacun des deux hommes croit en ses chances.

« Je suis très motivé, très passionné », insiste Robert Karulak. « J’ai bon espoir, assure Gilles Artigues. Il y a à Saint-Étienne un équilibre à respecter. » Le président de l’UDI de la Loire rappelle qu’au plan national son parti demande l’investiture dans 80 circonscriptions, 60 étant d’ores et déjà réservées pour le parti centriste. La commission nationale d’investiture devrait trancher entre le premier adjoint UDI à la Ville de Saint-Étienne et le vice-président LR en charge du design, du patrimoine, de la culture et du tourisme à Saint-Étienne métropole d’ici à la fin janvier.

Mathieu Ozanam



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide