Fermer la publicité

L'UDI 42 se présente « rassemblée » à sa rentrée politique

Loire le 17 septembre 2016 - Daniel Brignon - Politique - article lu 348 fois

L'UDI 42 se présente « rassemblée » à sa rentrée politique
Daniel Brignon - Eric Berlivet s'est mis « en congé de parti », faute que les désignations de candidats aux élections ne soient pas soumi

C'est une fédération UDI « fortement renforcée, organisée, rassemblée », qu'a présenté son président Gilles Artigues à l'heure de la rentrée du parti centriste dans la Loire.

Le rassemblement s’est concrétisé par le renouvellement des instances dirigeantes le 18 juin dernier autour de Gilles Artigues, élu président « à plus de 88 % ». Il s’est présenté à la conférence de presse qu’il a suscitée bien entouré en effet de toutes les sensibilités de la fédération centriste. C’est avec Emmanuel Mandon, délégué départemental, la Fed, Fédération européenne et démocrate, dont il est président ligérien ; puis à travers les vice-présidents que sont successivement Michel Granseigne : le Parti radical ; Nicole Aubourdy : l’Alliance centriste ; Frédéric Durand : le Nouveau Centre, Grégory Milan : la Gauche moderne. Lionel Boucher représente au bureau les adhérents directs à l’UDI.

L’UDI 42 qui revendique 400 adhérents aujourd’hui, directs ou ressortissant des cinq formations associées, aura bientôt des sections locales, en construction en Forez, Pilat, Gier, Roannais, Stéphanois.

Outre l'accueil de l’ancien député européen et ministre Jean Arthuis le 19 septembre à Saint-Étienne pour débattre de la construction européenne, l’UDI 42 s’apprête à accueillir l’université de rentrée régionale Auvergne-Rhône-Alpes le 1er octobre. Un rendez-vous à La Talaudière des douze départements en présence du président national Jean-Christophe Lagarde.

À la primaire de la droite, à laquelle l’UDI ne présente pas de candidats, « les adhérents de l’UDI ont la liberté totale de voter ou non, et je veillerai dans la Loire à la pluralité des opinions », a annoncé le président Artigues, déclarant son intention personnelle de prendre part au vote, non-déterminé pour l’heure.

En vue des législatives, l’UDI s’est déjà déterminée sur quelques principes : soutien au sortant, François Rochebloine ; absence de candidature dans les circonscriptions détenues par Les Républicains (Dino Cinieri, Paul Salen, Yves Nicolin). En revanche dans les circonscriptions détenues par la gauche, la première et la deuxième, sont déjà investis candidats UDI, respectivement Gilles Artigues et Nicole Aubourdy, jusqu’à plus ample accord avec son « partenaire » Républicains.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide