Fermer la publicité

L’office de tourisme se met en quatre

Loire le 24 juillet 2014 - La Rédaction - Forez - article lu 504 fois

Quatre formules sont ainsi proposées, à commencer par les visites spectacles nocturnes dont la première a eu lieu mercredi 9 juillet sur le thème du centenaire de la guerre de 14-18.


1914 : à l’écoute du soldat Jules Dupin : les visites nocturnes de Montbrison avec animations théâtrales et musicales existent depuis l’an 2000. Elles s’inspirent de l’histoire locale, avec déambulation et haltes sur les lieux-mêmes des événements relatés. Montbrison, qui était ville de garnison, avec le 16e régiment d’infanterie basé à la caserne de Vaux, a été fortement marquée par cette guerre pendant laquelle a été déplorée la perte de 65 officiers, 147 sous-officiers et 2 151 soldats. D’étape en étape à travers la ville, les guides conférenciers se succèdent pour évoquer ce que fut la vie des habitants pendant que les soldats du pays se battaient sur le front. Les actes héroïques de certains Montbrisonnais sont rappelés, comme l’engagement d’Emile Reymond, un pionnier de l’aviation, qui fut abattu dans les premiers jours de la guerre.
La trame du récit de cette année s’inspire des lettres que le soldat Jules Dupin, poète et écrivain à 20 ans, a envoyées à sa famille. C’est dans la salle de la Diana que les comédiens de Métafor lisent des extraits des lettres émouvantes de ce sous-lieutenant qui trouva la mort au combat en juillet 1915. Annie Guigneton, de la compagnie Coin de rue, lit des textes et entonne des chants d’époque qu’elle accompagne à la guitare.
Prochaines visites nocturnes vendredis 22 août, 19 septembre et 24 octobre à 20 h 30.
Vive le roi, une visite nocturne ludique : Vive le Roi est une invitation à découvrir Montbrison de façon ludique et participative. Tout à fait adaptée aux familles, cette visite propose de faire participer les enfants à un événement majeur dans l’histoire de la ville : la visite du roi François Ier, le 25 avril 1536, pour le rattachement direct du Forez à la couronne de France. Le roi, la reine, les princes et princesses, et toute la cour, au total plus de 10 000 personnes, ont séjourné pendant 16 jours à Montbrison. Tout au long du parcours de la visite, les enfants passent la porte du temps et sont invités par le maître de cérémonie, à participer aux préparatifs des festivités : apprendre le chant d’accueil du roi (sous la conduite d’Annie Guigneton), choisir le parfum de la reine Eléonore, chercher le manteau en velours de la reine, retrouver le gâteau à la cannelle du roi… La visite se termine à la salle de la Diana, par un fabuleux spectacle présenté par les fauconniers de la Volerie du Forez.

Les mercredis et 30 juillet, 6, 13, 20 et 27 août à 20 h 30

Jeu de l’Oie dans la ville : une invitation à découvrir la ville en famille : « Sur un plateau de jeu géant, les pions de chacune des équipes avancent… Des énigmes sont posées, des jeux proposés, des puzzles ». Au départ de la Salle Héraldique de la Diana, ce jeu vous fera passer un moment de détente, les mardis 5 et 19 août, le samedi 20 septembre à 14 h 30. Ce Jeu de l’Oie est également proposé à Saint-Just Saint-Rambert, au départ de la maison du tourisme, les mardis 29 juillet, 12 et 26 août à 14 h 30.
Le Cœur historique de Montbrison : visite guidée du cœur historique de Montbrison qui emmène à la découverte des monuments phares de l’ancienne capitale du Forez : la Collégiale Notre Dame, la Salle héraldique de la Diana, les cloîtres, les chapelles, les belles demeures de l’ancienne bourgeoisie…
Jusqu’au 30 août les jeudis à 10 h 30 et les samedis à 14 h 30 (départ de visite garanti).

Inscriptions obligataires

La participation aux différentes visites se fait sur inscription (obligatoire) auprès des Maisons du tourisme de Montbrison (04 77 96 08 69) et de Saint-Just Saint-Rambert (04 77 52 05 14) où le programme complet des animations et visites est disponible, notamment pour : le bourg médiéval de Saint-Marcellin-en-Forez , le quartier historique de Saint-Rambert, le château de Chalain-d’Uzore, le Château de Sury-le-Comtal, les nocturnes du Prieuré de Saint-Romain-le-Puy.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide