Fermer la publicité

L’îlot Gachet démarre sa mutation

Loire le 10 juillet 2014 - La Rédaction - Agglomération stéphanoise - article lu 1048 fois

L’îlot Gachet démarre sa mutation
Le nouveau gymnase a été imaginé par deux cabinets stéphanois (© LiNk Architectes - Dutreuil Ferret Architectes)

Plusieurs espaces ou bâtiments publics ont déjà été rendus aux habitants du quartier Jacquard dans le cadre de sa réhabilitation initiée par la Ville de Saint-Etienne par l’intermédiaire de son Etablissement public d’aménagement (EPA).

Après la place Jacquard et l’amicale Chapelon, c’est désormais au tour de l’îlot Gachet, en bordure du boulevard urbain, de poursuivre sa mutation après les démolitions qui ont préparé le terrain. Le gymnase qui s’y trouve, aujourd’hui obsolète, va en effet être remplacé par un équipement flambant neuf.
Le projet qui viendra prendre place sur cet îlot comprend trois volets : la reconstruction d’équipements publics avec le gymnase, de nouveaux espaces publics avec la réalisation d’un jardin public de 6 500 m² et un programme de logements neufs ouvrant sur le futur jardin. Les travaux du gymnase ont démarré en janvier dernier et devraient se terminer en fin septembre 2015 pour une livraison en octobre ou novembre, tandis qu’à partir de septembre prochain, les habitants pourront voir la démolition de l’ancienne amicale et la réalisation du jardin.

Accueillir des compétitions nationales

Un mur d’escalade de 15 m sera installé dans le gymnase, permettant à la Ville de pouvoir accueillir des compétitions de niveau national. Le projet architectural a été dessiné par Link Architectes, appuyés par Jean-Michel Dutreuil et Jean-Jacques Ferret Architectes, des cabinets stéphanois. Le coût total des travaux de l’ilot devrait s’élever à 4 M€. Pascal Hornung, directeur de l’Epase, Gilles Artigues, 1er adjoint au maire de Saint-Etienne ; Maurice Vincent, sénateur ; et Fabienne Buccio, préfète, se sont réunis le 1er juillet dernier pour officialiser le début des travaux de construction du gymnase, en posant symboliquement la première pierre de l’édifice.

E.M.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide