Fermer la publicité

L'Isère engage ses contrats de ville

Isère le 17 juillet 2015 - Caroline THERMOZ-LIAUDY - Collectivités locales - article lu 565 fois

L'Isère engage ses contrats de ville
Caroline Thermoz-Liaudy - A Voiron, le quartier de la Brunetière bénéficiera des contrats de ville

Le 9 juillet dernier, 7 contrats de ville ont été signés pour le seul département de l'Isère, n'engageant pas moins de 15 M€ pour les 26 quartiers prioritaires du département.

Jean-Jack Queyranne, président de la région Rhône-Alpes, Jean-Paul Bonnetain préfet de l’Isère, mais aussi représentant des communautés de communes et d’agglomérations, du monde économique, des villes concernées et des bailleurs sociaux étaient réunis en préfecture pour cette opération de grande ampleur qu’était la signature de sept contrats de ville.

Sont concernés dans notre département : 26 quartiers prioritaires dans 16 communes (ainsi que 32 quartiers en veille active), et sept intercommunalités. Pour le dire autrement 66 500 habitants seront directement impactés dans la métropole grenobloise, le pays roussillonnais, le pays voironnais, le pays de Saint-Marcellin, la Porte Dauphinoise, la Porte de l’Isère et ViennAgglo. La Région engagera dans les 6 prochaines années 7,3 M€ auxquels viennent s’ajouter les fonds européens, soit 5 % du Feder (Fond européen de développent régional). Et même un peu plus à en croire J.J. Queyranne : « les régions qui sont en charge de gérer ces fonds ont décidé de les porter à 10 % et même 11 % en Rhône-Alpes ». Le compte pour les quartiers prioritaires isérois s’élève donc à 15 M€ sur la période 2015-2020 dont 8 M€ pour la seule agglomération grenobloise. Un second PLRU a été engagé par l’Etat, pour lequel deux quartiers ont été retenus en Isère : la Villeneuve d’Echirolles et la Villeneuve-Arlequin de Grenoble. Six quartiers d’intérêt régional ont aussi été décrétés.

Un investissement qui portera évidemment sur le bâti et la rénovation du cadre de vie, mais aussi sur la cohésion sociale, et le développement de l’économie et de l’emploi, tout en prenant en compte trois thématiques transversales : l’égalité hommes-femmes, la lutte contre les discriminations, et la jeunesse. La participation des habitants sera également engagée au travers de conseils citoyens qui seront opérationnels d’ici à la fin de l’année.

Caroline Thermoz-Liaudy

Les contrats

-Pays Roussillonnais : 2 quartiers concernés (Vieux Péages/Les Mayencins-Route de Sablons), soit 2 650 habitants.
-Pays Voironnais : 1 quartier, celui de la Brunetière, soit 1 280 habitants
-Porte de l’Isère : 5 quartiers (Champfleuri, Champaret, Saint-Hubert, Saint-Bonnet et Les Roches) soit 10 190 habitants.
-ViennAgglo : 6 quartiers concernés (Plan des Aures, Estressin, Vallée de Gère, Malissol, Barbières et Les Genêts/Cancanet/Malissol) soit 10 670 habitants.
-Grenoble Alpes Métropole : 10 quartiers (Village Sud, La Villeneuve de Grenoble, Villeneuve d’Echirolles, Alpes-Mail, Iles de Mars, le Champberton/La Plaine, la Luire/Viscose, Essart/Surieux …) soit 39 400 habitants.
-Porte Dauphinoise : Le quartier de Bellemont/Moulin/Villette soit 1 090 habitants
-Pays de Saint-Marcellin : le quartier de la Plaine, soit 1 220 habitants.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide