Fermer la publicité

L'hôpital de Roanne de nouveau sur les rails

Loire le 29 mai 2015 - Aline Vincent - Sciences, Santé, Environnement - article lu 1071 fois

L'hôpital de Roanne de nouveau sur les rails
Aline Vincent - L'hôpital livré aux mains du nouveau directeur

La période d'un an de mise sous tutelle de l'hôpital de Roanne pour en redresser les finances a pris fin avec l'installation d'un nouveau directeur.

« Le paquebot est prêt à reprendre la mer » a résumé sous forme de métaphore le président du Conseil d'administration de l'hôpital de Roanne, Yves Nicolin, lors de l'installation du nouveau directeur, Dominique Huet (lire en page 5). Les administrateurs ont cessé leurs fonctions, même si deux d'entre eux, Hubert de Beauchamp et le Dr Marie-Ange Desailly-Janson, l'épauleront encore quelques jours, jusqu'au 5 juin. « On peut considérer que l'hôpital sait aujourd'hui où il va », a souligné Hubert de Beauchamp. Sa rénovation en profondeur  avec des charges financières mal maîtrisées sans oublier des emprunts toxiques, ont causé des pertes structurelles. Elles se sont ajoutées au contexte difficile auquel sont confrontés la plupart des établissements de santé. « Il fallait mettre fin à cette période de redressements successifs », a résumé H. de Beauchamp.

Les perspectives pour 2015 restent bonnes

« La mise en place d'une administration provisoire est toujours un électrochoc, ne serait-ce que par le départ du chef d'établissement puis des mesures qui s'en suivent. Nous avons dû fermer une unité de chirurgie, réaliser des économies sur le personnel...Mais les résultats 2014 sont encourageants et les perspectives pour 2015 restent bonnes. Nous y sommes parvenus aussi parce que nous avons pu travailler avec l'équipe médicale et les partenaires sociaux ».

Même son de cloche du côté de leurs représentants, y compris des usagers. La déléguée CGT Astrid Vial a souligné « nous sommes confiants dans notre établissement et l'investissement de ses équipes et de l'ensemble de ses salariés ». Elle a toutefois émis des craintes concernant les conséquences des baisses de financements « entraînant une perte de la capacité d'accueil et des effectifs, posant la question des futures conditions de travail des salariés ». En effet, le plan répartit l'effort à réaliser, soit 7,4 M€, entre 20 % de recettes supplémentaires liées à l'activité et 80 % de réduction des dépenses. Entre 2013 et 2914, le déficit est passé de 5,4 M€ à 2,8 M€. Pour 2015, la prévision est estimée à 2,7 M€. L'encours de la dette en 2013 (173 M€) a commencé à baisser.

Nommés en juin 2014 par décision de la directrice générale de l'ARS Rhône-Alpes, les administrateurs attendent le retour à l'équilibre pour fin 2016. Depuis ce 18 mai, le sort de l'établissement est entre les mains de son nouveau directeur Dominique Huet.

Aline Vincent



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide