Fermer la publicité

L'homme providence

Loire le 15 mai 2015 - Aline VINCENT - Industrie - article lu 29 fois

L'homme providence

Pdg de multinationale du secteur du bâtiment, écrivain (romans et essais économiques notamment), président du Montpellier Hérault Rugby, docteur en informatique à la base, Mohed Altrad est multifonctions.

Mohed Altrad l'avoue. Le rugby, il ne s'y intéressait pas particulièrement. Mais lorsque le club montpelliérain du Top 14 a été confronté à d'importantes difficultés financières, les dirigeants de l'époque se sont mis à la recherche des financements nécessaires pour le sauver. Ils ont pensé à Mohed Altrad, homme charismatique et pointure économique de la région avec son groupe éponyme. Le temps de la réflexion nécessaire, celui-ci a accepté.

« C'était pour moi quelque part un retour d'ascenseur pour cette région qui m'a accueilli. J'ai été fabriqué ici, insiste-t-il. « Le club a un rôle de lien social. C'est important. Il dispose également d'un centre de formation qui joue chaque année un vrai rôle éducatif auprès de jeunes en difficulté. On exige d'eux des efforts physiques, mais aussi de comportement. Certains deviendront des joueurs de haut niveau ». Le besoin en trésorerie portait sur « quelques millions d'euros ». Le dirigeant les a mis de sa poche. « Il n'était pas question de les prendre sur l'entreprise par respect pour ses actionnaires et notamment l'Etat présent au capital par le biais de la Banque publique d'investissement ».

Pour ramener l'équilibre financier et favoriser le retour des résultats, il a fallu reprendre la gestion, revoir l'organisation comme se séparer de l'entraîneur Fabien Galthier fin décembre dernier. Aujourd'hui le club est 7e au Top 14. « Une place honorable, même si la saison n'est pas terminée », estime le président, qui tient aussi à préciser « il y a plus à perdre pour moi qu'à gagner. Je n'y ai aucun intérêt personnel ».

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide