Fermer la publicité

L'Heure du conte à Coise

Rhône le 02 mars 2015 - Correspondant - Monts du Lyonnais - article lu 97 fois

L'Heure du conte à Coise
D.R. - Philippe et son auditoire près de la cheminée

Voilà les 17 jeunes participants regroupés auprès de la cheminée de la bibliothèque. Après avoir quitté anorak, moufles et bonnet (dehors il fait frisquet), tous ont trouvé une place (petite chaise, pouf, tapis…).

Chacune et chacun est attentif pour écouter Philippe conter Le Carnaval des Chats. Nous voici à Venise, connue et reconnue dans le monde entier pour son carnaval aux costumes flamboyants. Philippe campe le décor en donnant foule de détails, en montrant des masques, des photos, en parlant de cette belle ville italienne et de son carnaval, et des autres carnavals du monde. Les enfants écoutent bouche bée, le menton dans la main. Parfois une question timide demande une précision que Philippe accorde bien volontiers.

L’histoire nous plonge dans le merveilleux. A Venise, Marco, un jeune garçon, revient de l’école le dernier jour de carnaval. Il est triste, la rue est animée, déguisés ou non, les gens de tous âges sont nombreux à déambuler joyeusement. Et lui, petit écolier, doit rentrer à la maison, ses parents trouvent qu’il est trop petit pour se déguiser et participer au carnaval. Mais voici qu’une petite chatte rousse assise sur le rebord d’une fenêtre échappe aux caresses de Marco. Celui-ci la rassure de la voix, et oh surprise, la petite minette rousse lui répond qu’elle connaît la gentillesse de Marco, elle l’invite à le suivre pour participer avec elle au carnaval des chats. Elle le conduit aux portes d’un palais et prononce la phrase magique qui ouvre les portes et les plongent dans le merveilleux… Les enfants sont de plus en plus attentifs : les yeux écarquillés, il n’en perdent pas une miette. Et Philippe raconte en modulant sa voix suivant les différentes scènes, explique, montre des gravures. Bref, il captive son auditoire.

Et lorsque le conte se termine, les enfants sont un peu déçus que l’histoire prenne déjà fin. Ils posent moult questions : « Est-ce que Marco existe ? La petite chatte rousse aussi ? Et l’histoire ? Les chats parlent pour de vrai ? » Avec patience, Philippe répond à tous et les invitent à rêver, à écouter avec attention, à ouvrir leur cœur au merveilleux. Une belle matinée, les enfants ne sont pas pressés de partir : ils consultent les livres, les gravures, les photos apportés par Philippe. Il y a même des masques confectionnés par des enfants et d’autres tricotés apportés d’Amérique du sud. Quelles merveilles ! Merci Philippe. « C’est quand la prochaine heure du conte ? ».



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide