Fermer la publicité

L'Euro 2016 a apporté 45 M€ de recettes à Saint-Étienne

Loire le 09 novembre 2016 - Daniel Brignon - Sports - article lu 235 fois

L'Euro 2016 a apporté 45 M€ de recettes à Saint-Étienne
Georges Rivoire - 122 000 étrangers et 63 000 Français non-locaux ont fréquenté Saint-Étienne dans une ambiance festive

L'Euro 2016 a engendré la dépense de 45,1 M€ au bénéfice de l'économie de l'agglomération stéphanoise.

Les 185 000 visiteurs qui se sont rendus à Saint-Étienne du 14 au 25 juin à l’occasion de l’Euro 2016 ont dépensé 36,9 M€, entre transports, hébergement, consommation dans les bars et restaurants, auxquels s’ajoute l’investissement de 8,2 M€ de l’Euro 2016 SAS dans l’organisation de la manifestation sur le plan sportif. Ce qui représente par addition une somme venue de l’extérieur injectée dans l’économie stéphanoise de 45,1 M€. Un montant évalué par Atexo Impact, société de conseil en évaluation des politiques publiques, missionné par Saint-Étienne Métropole pour tirer un bilan de l’événement.

Saint-Étienne métropole a consenti 2,6 M€ de charges nettes dans l’organisation, en régie, de la fan zone et autres dispositifs d’accueil. Ce qui lui permet d’en tirer ce ratio de 17,3 € amenés sur le territoire pour 1 € dépensé par la collectivité. Autre indicateur : 87 % des professionnels sondés par Atexo (145 restaurants, hébergements, bars et commerçants) se déclarent satisfaits de l’impact sur leur chiffre d’affaires.

En termes qualitatifs, l’agence relève un niveau de satisfaction des visiteurs très élevé : 96 % sont satisfaits de l’accueil des restaurants, hébergements et commerces ; 95 % des animations, 90 % de la facilité des déplacements, 95 % de l‘accompagnement par les bénévoles ; 88 % de la propreté. Le taux de primo-visiteurs ayant une image bonne ou très bonne de Saint-Étienne Métropole, de 69 % avant l‘Euro, grimpe à 95 % après l’Euro, et sept visiteurs sur dix concèdent que « l’événement leur a donné envie de revenir à Saint-Étienne ».

Les quatre objectifs que s’était donné l’agglomération, à savoir de faire de l’Euro 2016 « un événement festif et populaire », « une vitrine du savoir-faire stéphanois », « une opportunité économique », « un événement éco-responsable et ouvert à tous », sont « atteints dans leur ensemble », observe son président Gaël Perdriau, saluant de manière appuyée « la mobilisation sans précédent » des agent de la Ville et de l’agglomération à cet effet.

Les visiteurs étrangers ont souligné la chaleur de l’accueil stéphanois, comme l’ambassade d’Angleterre l’a rapporté à la Ville. Satisfecit enfin du côté de l’UEFA pour la qualité des installations sportives.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide