Fermer la publicité

Cet été, les écoles viennoises se sont refaites une beauté

Isère le 31 août 2015 - Sevim SONMEZ - Isère rhodanienne - article lu 143 fois

Cet été, les écoles viennoises se sont refaites une beauté
Sévim Sonmez - La largeur de la rampe PMR du quai pasteur est supérieure à 1,2 m qui est la norme imposée

Parce qu'une bonne rentrée se prépare dès le début des vacances estivales, la ville de Vienne vient de terminer les travaux engagés dans les 19 écoles primaires et maternelles.

Après l’intervention des services techniques de la ville ainsi que des prestataires extérieurs, la municipalité a rendu sa copie fin août. Une copie sur laquelle figurent deux grands projets. La première concerne le  groupe scolaire Jean-Rostang de Malissol qui a déjà fait l’objet d’une restructuration avec le regroupement des écoles élémentaire et maternelle. « Nous  interviendrons dès le mois de septembre avec pour objectif l’amélioration thermique. Isolation externe, pose de double vitrage et de volets électriques, la facture devrait atteindre 800 000 euros. Un montant qui a été subventionné à 50 % par la Région», indique Levon Sakounts, adjoint à l’Education. Le second projet concerne l’école Pierre et Marie-Curie qui a bénéficié d’une réfection de classe et où sera installé un ascenseur. « La sécurité, l’accessibilité et l’hygiène sont les trois priorités qui conditionnent l’urgence de l’intervention, souligne l’élu. Les directeurs d’établissements et les parents d’élèves nous font part de leurs doléances lors des conseils d’écoles auxquels j’assiste avec un autre élu. En 2015, le budget d’investissement consacré aux établissements scolaires s’élève à 140 000 €. »

Et toujours dans le domaine de l’accessibilité, l’école maternelle du quai Pasteur dispose désormais d’une rampe d’accès à destination des personnes à mobilité réduite ainsi que des poussettes. Quant à l’établissement Jean-Jaurès qui a obtenu une ouverture de classe pour la rentrée, deux salles d’activités ont été réaménagées en salle de classe d’une superficie de 60 m2 chacune. « L’aménagement d’une seule classe revient à 12 000 €, précise Alexandre  Bel, responsable des bâtiments de la ville. Dans l’ensemble les 19 écoles de la ville bénéficient de travaux comme une réfection de toiture, un rafraîchissement de sanitaires, une vérification électrique et de robinetterie ou encore la fabrication d’armoires ».


A la rentrée, une classe sera fermée à la maternelle Coteau-Saint-Hélène tandis qu’une sera ouverte à Jean-Jaurès. Une éventuelle fermeture doit être décidée à l'école Lafayette, après un comptage effectué par un inspecteur de l’Académie de Grenoble, le jour de la rentrée.
 

Sévim Sonmez

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide