Fermer la publicité

Bientôt des immeubles en bois à Saint-Etienne ?

Loire le 21 décembre 2016 - Emilie Massard - Agglomération stéphanoise - article lu 1337 fois

Bientôt des immeubles en bois à Saint-Etienne ?
VINCI Immobilier et Groupe Cardinal - Agence ECDM - Visuel du projet d'aménagement du quartier de l'Ilôt Poste / Weiss

Quelques immeubles en bois pourraient s'élever à plusieurs endroits de la ville de Saint-Étienne dans les années à venir. En réponse à un appel à projet national, l'Epase a notamment commencé à plancher sur deux projets autour de la gare de Châteaucreux, qui s'inscrivent dans la démarche de labellisation éco-quartier poursuivie depuis 2015.

Les projets n’en sont qu’à leurs prémices, et pourtant, les dossiers stéphanois semblent séduire. Pas moins de trois d’entre eux ont été retenus, sur 24 au niveau national, dans le cadre de l’appel à projet lancé par AdivBois, association pour le développement des immeubles à vivre en bois, et organisé par le plan urbanisme construction architecture (PUCA).

Le programme « Immeubles à vivre en bois » a pour objectif de faire naître des projets novateurs et précurseurs en matière de technicité et d’usage autour du matériau bois. Le premier des trois projets stéphanois est porté par l’Enise et concerne son site à Saint-Étienne. Les deux autres projets, s’ils sont portés par l’Epase, intègrent également Inter Forêt Bois 42 et la Cité du design, et concentrent ainsi les savoir-faire locaux en matière de technicité en construction bois et la qualité des aménagements intérieurs.

Un premier projet sur l'ilôt Poste/Weiss ?

Après l’appel à manifestation d’intérêt, le lancement du concours national aura lieu officiellement en janvier 2017, et les lauréats seront connus en juin 2017. Le premier projet présenté par l’Epase pourrait sortir de terre sur l’îlot Poste/Weiss, face à la gare de Châteaucreux.

Après la première phase du chantier, qui est en cours et qui verra la construction de programmes mixtes, un immeuble en bois pourrait voir le jour sur les 6 000 m² concernés par la deuxième tranche. L’Epase planche déjà sur la constitution de l’équipe du projet avec le groupement Vinci Immobilier/Cardinal, en charge de l’îlot.

Le second projet présenté par l’Epase concerne l’îlot Soulié, au nord de la gare de Châteaucreux. Ce site, anciennement occupé par des friches industrielles, permettra de développer 3 000 à 4 000 m² de surface de plancher, desservis par la gare via la création d’une passerelle de franchissement du réseau ferré, et par la troisième ligne de tramway.

Si le programme n’est pas encore figé, il s’inscrira sans nul doute dans le programme de construction de ce quartier, avec une vocation à dominante résidentielle mixant les typologies d’habitat pour proposer des solutions alternatives de logement en centre-ville. L’équipe du projet est en cours de constitution et à la recherche d’un promoteur.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide