Fermer la publicité

L'environnement a son espACE

le 27 novembre 2015 - Caroline Thermoz-Liaudy - Sciences, Santé, Environnement - article lu 57 fois

L'environnement a son espACE
Caroline Thermoz-Liaudy

Saint-Martin-d'Hères, dans la métropole grenobloise, a inauguré le 20 novembre dernier son espACE. Trois lettres capitales pour Air, Climat Environnement, rassemblant en un lieu unique les différents acteurs de la protection de la planète.

Le président de Grenoble-Alpes Métropole, Christophe Ferrari, le dit régulièrement depuis son élection, il veut faire  de la métropole « le territoire de la transition écologique et énergétique ». Face à l’urgence climatique, Air Rhône-Alpes, l’Agence Locale de l’énergie et du climat de la métropole (Alec), et l’Ageden ont choisi de partager la même maison afin que les politiques climatiques mises en œuvres soient porteuses de synergies et répondent de manière globale aux enjeux environnementaux.

Les actions seront principalement tournées vers l’information et la sensibilisation du public. Promouvoir une approche intégrée air-climat-environnement dans les actions collectives ou individuelles, proposer aux collectivités des outils d’aide à la décision et d’évaluation des actions, ou encore disposer d’un espace d’information et de conseils pour l’ensemble des citoyens. Autant d’actions devant permettre d’impulser des mesures favorables à la réduction des émissions polluantes, et qui doit permettre de développer la sobriété et l’efficacité énergétique, en limitant l’ensemble des impacts environnementaux tout en limitant l’épuisement des ressources.

Ce bâtiment unique en France regroupe dans ses 1 200 m², les bureaux d’une soixantaine de salariés, un espace d’accueil du public (notamment le service Espace Info Energie), et des espaces techniques (laboratoire pollen et atelier de maintenance des appareils de mesure de qualité de l’air). L’espACE air, climat énergie, dispose aussi de lieux mutualisés pour l’ensemble des structures hébergées.

Évidemment, le bâtiment est conçu pour avoir une consommation énergétique optimisée, (RT2012 moins 10 %) et les salariés pourront maîtriser leurs comportements grâce aux groupes de travail relatifs au suivi des consommations et à la qualité d’usage qui ont été mis en place. Le but de ces ateliers étant d’accompagner l’adoption de comportements vertueux par les salariés. Des conditions de travail optimisées pour plus de créativité comme l’entend Christophe Ferrari qui leur a donné carte blanche : « Réunis dans un seul lieu, soyez innovants, créatifs. Confrontez-vos idées pour imaginer des actions innovantes. Vous avez page blanche ».
Caroline Thermoz-Liaudy



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide