Fermer la publicité

L'entreprise Laitière de Sauvain s'appuie sur Casino

Loire le 10 septembre 2015 - Louis Thubert - Agroalimentaire - article lu 665 fois

L'entreprise Laitière de Sauvain s'appuie sur Casino
Archives MG

Après la reprise de l'Entreprise Laitière de Sauvain (ELS) par Eric Soubeyrand, le groupe Casino devient actionnaire majoritaire de la société. ELS, ex-Forez Fourme, continuera à vendre à d'autres grandes surfaces que celles du groupe stéphanois, et compte sur Casino pour exporter hors des frontières de Rhône-Alpes.

Les jours difficiles de 2012 sont-ils désormais passés ? A l'époque, Forez Fourme est confronté à d'importantes pertes, et Eric Soubeyrand soulage beaucoup de monde en reprenant l'affaire, qu'il rebaptise Entreprise Laitière de Sauvain. L'appellation d'origine protégée (AOP) fourme de Montbrison voit les nuages noirs s'effacer, un temps. Déjà, en 2013, l'ELS et Casino travaillaient de concert pour produire le Lait des Eleveurs des Monts du Forez, en compagnie d'agriculteurs de la région.

Alors, la rencontre va un peu plus loin : Casino est rentré au capital de l'ELS, et devient actionnaire majoritaire. Eric Soubeyrand reste directeur de la structure. « Il fallait chercher des financements auprès d'investisseurs privés » explique-t-il, tout en ajoutant qu'il est « parti de zéro pour la fourme de Montbrison ». « Les éleveurs voient l'arrivée de Casino comme une marque de sécurité » a-t-il encore déclaré.

En effet, le groupe de la grande distribution a signé avec les producteurs de lait des contrats de sept ans le 17 juillet. « On est sur le prix interprofessionnel, avec des éléments liés à la qualité du lait. Il y a aussi une clause de revoyure semestrielle, cela donne des perspectives aux éleveurs », assure Claude Risac, directeur des relations extérieures chez Casino. Sans préciser le détail de ces prix.

Eric Soubeyrand et Claude Risac l'ont martelé : les deux entités ne fusionnent pas. « Casino n'est pas le seul client d'ELS », a lancé le premier, quand le deuxième indique que « ELS reste ELS et ne devient pas Casino ». Si certains produits seront estampillés Casino, le maintien de la marque Fourme Tarit, emblématique de la fromagerie, est sûr. Les deux hommes ont annoncé vouloir augmenter la diffusion des produits fabriqués à Sauvain, en bénéficiant de la force de frappe du groupe Casino. L'exportation de la fourme de Montbrison est un peu son grand défi : le syndicat de la fourme avait lancé plusieurs opérations de communication pour promouvoir le produit. L'arrivée de Casino sera-t-elle l'élément déclencheur qui fera connaître la fourme nationalement ?

Louis Thubert



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide