Fermer la publicité

L'Éducation nationale contracte avec le monde rural dans la Loire

Loire le 27 décembre 2016 - Daniel Brignon - Société - article lu 97 fois

L'Éducation nationale contracte avec le monde rural dans la Loire
Daniel Brignon - La Loire, premier département de l'Académie à signer la charte

Une charte a été signée entre les représentants des maires de la Loire et les services de L'Éducation nationale. Elle formalise une instance de dialogue entre les parties, maires et l'Éducation nationale dans l'organisation de l'école en milieu rural.

Dans un contexte de fusions d’écoles ou de regroupements, la relation est quelquefois tourmentée entre les communes rurales et la direction académique des services de l’Éducation nationale. La charte « L’école au cœur des territoires ruraux » a vocation d’y remédier en créant une instance de dialogue entre les parties dans le but d’offrir des solutions partagées et d’anticiper les évolutions de la population scolaire en milieu rural.

La charte signée solennellement en préfecture par la rectrice Françoise Moulin-Civil et Jean-Pierre Batailler, le directeur départemental des services de l’Éducation nationale, ainsi que le préfet de la Loire Evence Richard, d’une part, et d’autre part par Jean-François Barnier et Bernard Fournier, présidents respectifs de l’association des maires de la Loire et de l’association des maires ruraux, institue un comité de pilotage paritaire pour arbitrer les échanges entre les parties dans l’élaboration de solutions locales d’organisation scolaire.

L’idée est de « se mettre autour de la table à l’échelle des secteurs pour dégager, en prenant le temps, les meilleures solutions pour un territoire donné », indique Jean-François Barnier insistant sur le caractère « prévisionnel » de l’outil mis en place qui permet d’anticiper les évolutions démographiques. En ligne de mire il y a bien sûr les regroupements pédagogiques, pour lesquels la Loire est encore en retard, convient Françoise Moulin-Civil. Guidés par l’intérêt des enfants ils devraient se réaliser dans de meilleures conditions de dialogue entre les maires et l’administration, dialogue qui n’est pas initié par cette charte mais formalisé ou plutôt institutionnalisé.

La Loire compte 513 écoles publiques sur son territoire, et 112 écoles privées.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide