Fermer la publicité

L’Autorité de Sûreté Nucléaire reste vigilante sur la centrale du Bugey

Loire le 08 mai 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 818 fois

Présenté mardi 29 avril dans les locaux lyonnais de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN), le bilan sur l’état des installations nucléaires de la région Rhône-Alpes ressemble à celui des années précédentes.

« Il est globalement satisfaisant, souligne Matthieu Mangion, chef de la division de Lyon de l’ASN. Néanmoins, cette réalité d’ensemble masque des disparités fortes. »
Principal sujet de préoccupation de l’ASN en 2013, l’usine Areva FBFC de Romans-sur-Isère. « Nous l’avons placée sous surveillance renforcée et elle doit impérativement améliorer sa rigueur d’exploitation, sa culture de conformité au référentiel et son pilotage des projets d’amélioration de sûreté », explique Matthieu Mangion.
L’ASN a mené 15 inspections sur l’usine Areva FBFC tout au long de l’année 2013, pour un total de 45 jours de présence de ses inspecteurs sur le terrain. Durant cette période, Areva a déclaré 8 événements significatifs pour la sûreté nucléaire sur ce site, dont 3 ont été classés au niveau 1 de l’échelle INES, et 1 événement significatif pour l’environnement. « Nous serons très attentifs à l’évolution de ce site cette année », affirme Matthieu Mangion.
Dans le même temps, l’ASN restera également vigilant sur le site EDF de la centrale nucléaire du Bugey. Si le jugement porté est moins dur que pour l’usine Areva FBFC de Romans-sur-Isère, il n’en reste pas moins teinté de circonspection. « Les performances en matière de sûreté nucléaire de cette centrale sont en retrait par rapport à l’appréciation générale globalement satisfaisante que l’ASN porte sur les performances des installations EDF », confirme le chef de la division de Lyon.
Ce dernier, en revanche, ne cache pas sa satisfaction sur les performances de sûreté nucléaire des centrales de Saint-Alban, de Cruas-Meysse et du Tricastin. Il note également l’amélioration des conditions de sécurité au travail sur les sites nucléaires de la vallée du Rhône. Enfin, il constate que les opérations de démantèlement engagées sur 4 sites de la région Rhône-Alpes sont bien engagées.

J. D.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide