Fermer la publicité

L'assurance maladie investit 32 M€ à Saint-Etienne

Loire le 02 décembre 2015 - Denis Meynard - Immobilier et BTP - article lu 2006 fois

L'assurance maladie investit 32 M€ à Saint-Etienne
Vinci Immobilier - Groupe Cardinal - Agence ECDM - Vinci et Cardinal lanceront courant 2016 la construction du bâtiment de 11 étages conçu par l'Agence ECDM

La construction d'un immeuble de 10 000 m2 va être lancée par Vinci Immobilier face à la gare de Châteaucreux pour accueillir 500 agents de la CPAM.

La caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de la Loire va signer l’achat à Vinci Immobilier d’un futur immeuble de 10 000 m2 pour y installer 500 agents. Le site retenu est l’ilôt Poste Weiss, face à la gare TGV de Saint-Etienne. « Notre tutelle nationale a validé le projet qui s’élève à 32 M€ », explique Gilles Laurendon, directeur-adjoint de la caisse, précisant que le coût sera amorti sur neuf ans seulement, grâce aux économies de fonctionnement réalisées et à la revente de foncier bâti.

L’immeuble comprendra onze niveaux, dont deux de parking en sous-sol. L’effectif sera d’une centaine de personnes de plus qu’actuellement, avec le regroupement de trois autres sites stéphanois de la CPAM (situés rue Daguerre, rue Etienne-Mimard et cours Victor-Hugo). Mettant ainsi 3 500 m2 de bureaux supplémentaire sur le marché stéphanois.

Outre ses nombreux points d’accueil, la CPAM de la Loire, qui compte 890 agents, conservera des bureaux de back-office sur Roanne, Montbrison, Saint-Chamond et Firminy. Avec par ailleurs, le maintien d’un centre d’examen de santé dans le quartier de La Terrasse, à Saint-Etienne, pour la population ligérienne. Le bâtiment où le déménagement est prévu début 2018 comprendra deux étages recevant du public pour les services médiaux, sociaux et un centre dentaire.

« Le nouveau site sera aux normes de France Domaine en surface de bureau par agent et son coût de fonctionnement sera moindre en sécurité, chauffage, entretien que celui de l’immeuble de grande hauteur (IGH) de 25 000 m2 de la rue Emile-Loubet où nous sommes depuis 1974 », explique Gilles Laurendon. Sa réhabilitation aurait un coût de plusieurs dizaines de millions et sa mise en vente depuis deux ans n’a pas abouti. Face à cette situation, avec un marché immobilier peu dynamique, le maire de Saint-Etienne, Gaël Perdriau, annonce qu’« une convention va être signée entre la Fédération des organismes de Sécurité sociale (CPAM, Caf, Urssaf, Ndlr), Epora, la Ville et l’Epase », qu’il préside. Courant 2018, après le départ des derniers occupants du bâtiment qui doit être entièrement désamianté, la Fédération des organismes de sociaux de Saint-Etienne le cèdera à l’Epora pour un euro symbolique et s’engage à participer à hauteur maximale de 3 M€ à sa requalification.

Denis Meynard

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide